Annoncé fin octobre 2016, le nouveau MacBook Pro était présenté comme l’ordinateur portable Apple « le plus avancé à ce jour ». Il ne fait pourtant par l’unanimité, tant auprès de la critique que des usagers. © Apple

Tech

MacBook Pro : Apple a découvert un bug qui compromettait son autonomie

ActualitéClassé sous :PC , Apple , MacBook Pro

Par Marc Zaffagni, Futura

Le nouveau portable haut de gamme d'Apple avait été étrillé par l'association Consumer Reports en raison de problèmes d'autonomie. La critique était justifiée : la marque à la pomme explique aujourd'hui qu'elle a identifié un bug dans son navigateur Safari. Déclenché par la procédure de test de CR, il engendrait une consommation d'énergie anormale. Mais le doute demeure...

L'affaire avait fait grand bruit outre-Atlantique. Pour la première fois, Consumer Reports, la très puissante association de consommateurs qui fait la pluie et le beau temps en matière de produits grand public aux États-Unis, n'avait pas accordé de recommandation d'achat aux nouveaux MacBook d'Apple. Il s'agissait du tout dernier MacBook Pro en version 13 et 15 pouces équipé pour certaines versions de la Touch Bar, un écran Oled tactile remplaçant les touches de fonctions dans la partie supérieure du clavier.

Consumer Reports mettait en cause l'autonomie très variable constatée lors de ses différents essais : de 16 heures à 3,7 heures pour le MacBook Pro 13 pouces avec Touch Bar, de 19 à 4,5 heures pour la version 13 pouces sans Touch Bar et de 18,5 à 8 heures pour le MacBook Pro 15 pouces avec Touch Bar. Une situation des plus embarrassantes pour Apple qui a immédiatement enclenché une enquête technique.

Bilan, la firme à la pomme dit avoir identifié deux causes qui expliquent les résultats erratiques obtenus par Consumer Reports. Il y a d'abord le protocole de test employé qui utilise dans le navigateur Safari (le butineur par défaut des Mac) un réglage dissimulé. Réservé aux développeurs de sites Web, il a pour effet de désactiver le cache (les pages Web visitées sont enregistrées sur la machine afin d'accélérer leur chargement les fois suivantes). Par ailleurs, ce mode développeur de Safari a semble-t-il déclenché un bug qui affectait aussi l'autonomie.

Le nouveau MacBook Pro d'Apple inaugure la Touch Bar. Il s'agit d'un bandeau Oled tactile qui remplace les touches de fonction présentes au-dessus du clavier. L'affichage des options disponibles est contextualisé en fonction des applications actives. © Apple

L’autonomie du nouveau MacBook Pro aussi mise en cause par des usagers

Pour défendre son protocole de test, Consumer Reports explique qu'il s'applique de la même manière à tous les ordinateurs portables et qu'il ne s'agit pas de simuler un usage courant, lequel varie grandement selon les personnes. Le choix de désactiver le cache est justifié par la volonté de voir la machine charger chaque page Web comme s'il s'agissait d'un nouveau contenu. Ceci permet de juger les performances d'autonomie sur un pied d'égalité et de mettre les batteries à l'épreuve en les sollicitant davantage. Pour sa part, Apple a estimé que ces méthodes ne reflétaient pas un usage réel.

Le géant californien a publié un correctif pour régler ce bug réservé aux abonnés de son programme bêta. Parallèlement, Consumer Reports dit avoir refait ses tests en activant le cache du navigateur et constaté une nette amélioration de l'autonomie. L'association compte procéder à un nouvel essai complet au terme duquel elle modifiera, le cas échéant, son avis. Mais le doute demeure malgré tout.

En effet, bien avant le verdict de Consumer Reports, plusieurs essais réalisés par des sites spécialisés américains de référence avaient également pointé une autonomie bien en deçà des chiffres officiels. Et un fil de discussion sur le forum utilisateur d'Apple ouvert en novembre contient des dizaines de témoignages corroborant ces constats. Bref, « le meilleur portable pro que nous ayons jamais fait »dixit Apple, est loin de faire l'unanimité.

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.