La virgule a probablement été introduite en mathématiques au XVIe siècle. © Pexels, Pixabay, DP

Sciences

Quand est née la virgule en mathématiques ?

Question/RéponseClassé sous :Mathématiques , virgule , point britannique

Employer une virgule pour écrire un nombre qui n'est pas entier : rien de plus naturel aujourd'hui. Pourtant, la virgule n'est pas apparue il y a si longtemps... Découvrez l'histoire de la naissance de la virgule.

À qui doit-on vraiment la virgule mathématique ? Selon certains, ce signe aurait être inventé par l'astronome, mathématicien et théologien allemand Bartholomäus Pitiscus, en 1595. Celui-ci aurait ainsi instauré l'usage de la virgule pour séparer la partie entière de la partie décimale d'un nombre dans ses tables de trigonométrie. Toutefois, d'autres prétendent que si le mathématicien utilisait bien occasionnellement un point — et non une virgule — comme signe séparateur, il ne le faisait pas de façon systématique.

La virgule mathématique, fille de Pitiscus, Stevin ou Neper ?

D'autres encore affirment que l'on doit les prémisses de la virgule à un comptable et mathématicien hollandais, Simon Stevin (1548-1620). Las des lourdeurs de la notation fractionnaire, il étudia des règles permettant de s'en affranchir. Alors que le nombre 31.415 (voir la note ci-dessous) s'écrivait : 3 1/10 4/100 1/1.000 5/10.000 ou 31.415/10.000, il proposa de l'écrire de la façon suivante : 3 (0) 1 (1) 4 (2) 1 (3) 5 (4) ; (1) figurant les dixièmes, (2) les centièmes, etc.

Ce serait ensuite aux alentours de 1615 que le mathématicien écossais John Neper (ou Napier) — à qui l'on doit par ailleurs l'invention du logarithme dit « népérien » — décida de remplacer le (0) par une virgule et de supprimer tous les autres « exposants » dans ses tables logarithmiques.

En France, la virgule sert de séparateur décimal, mais ce n’est pas le cas dans tous les pays du monde. D'autres utilisent le point, comme sur cette image. © geralt, Pixabay, DP

Une virgule ou un point ?

En France — comme dans la plupart des pays européens —, c'est bien la virgule qui sert aujourd'hui de séparateur décimal. Cependant, la Conférence générale des poids et mesures autorise aussi l'utilisation du point dit « point britannique ». C'est d'ailleurs l'option retenue aux États-Unis, en Australie et au Royaume-Uni ainsi qu'en Suisse, notamment.

Note : à Futura, nous utilisons bien évidemment la virgule mathématique comme séparateur décimal ; nous mettons par ailleurs un point pour séparer les milliers (c'est la raison pour laquelle, dans cet article, vous voyez, le nombre trente et un mille quatre cent quinze écrit 31.415 ; cette règle ne vaut pas pour les dates).

Interview : comprendre la théorie des nombres  La théorie des nombres est une branche des mathématiques tournée principalement vers les nombres entiers. Elle vise à en comprendre les relations et les propriétés. Dans le cadre de sa série de vidéos Questions d’experts sur la physique et l’astrophysique, l’éditeur De Boeck a interrogé Claude Aslangul, professeur à l’UPMC, afin qu'il nous donne quelques clés pour la compréhension de cette théorie.