Sciences

Bac +5 : l’informatique, toujours un atout ?

Question/RéponseClassé sous :BAC +5 , Etudiants , université
Réseaux, mobilité, cloud, transactionnel... L’informatique est présente dans TOUS les secteurs. Peu de risque de chômage ici ! © Fotolia

L'informatique est au cœur de notre société, peu de professions peuvent aujourd'hui se passer de l'informatique ou d'un ordinateur, et toutes les entreprises ont évidemment un parc informatique. C'est donc un secteur qui reste très dynamique, et qui ne cesse d'évoluer et vous assurera un emploi en sortie d'études (ce secteur est créateur de 15.000 à 20.000 emplois annuels). Attention : les vagues technologiques successives de plus en plus rapprochées rendent les compétences vite obsolètes (Linux hier, le cloud computing aujourd'hui...).

Le Master informatique

La formation se fait en 2 ans (admission en Master 1) ou sur 1 an (admission en Master 2, avec un préalable de 4 ans d'études supérieures minimum). La sélection à l'entrée du Master informatique peut se faire sur dossier (notes et lettre de motivation), mais aussi sur des tests écrits ou oraux. Ces Masters sont dans la continuité d'une Licence informatique après un BTS ou un DUT spécialisés dans ce domaine.

Comme dans chaque domaine, il existe plusieurs types de Master informatique. Vous pouvez ainsi opter pour un Master professionnel, un Master recherche, une formation en alternance, l'apprentissage ou encore une formation à distance voire une formation en anglais.

L'informatique est un domaine très large, il est donc nécessaire de se spécialiser lors de votre seconde année de Master. Pour cela on compte une dizaine de spécialisations allant de la programmation aux réseaux, en passant par la sécurité des outils informatiques.

Réseaux, e-commerce, décisionnel…

Pendant le Master (par exemple le Master informatique de l'université d'Avignon), les étudiants acquièrent des compétences en informatique très avancées, notamment en algorithmique qui est le fondement de la science informatique.  

Les spécialisations peuvent être nombreuses :

  • réseaux informatiques ;
  • ingénierie logicielle ;
  • traitement automatique du langage ;
  • commerce électronique ;
  • aide à la décision (informatique décisionnelle).

Dans tous les cas, l'étudiant suit une formation théorique pointue prodiguée souvent par des professionnels. L'objectif général du Master informatique est de faire de vous un professionnel du secteur. C'est pourquoi ce programme est enrichi par du droit et de l'anglais (obligatoire à hauteur de 39 h par semestre).

La pratique est essentielle ! Une part importante du Master d'Avignon par exemple comprend la réalisation de projets encadrés, auxquels s'ajoute un stage de fin d'études de 6 mois dans une entreprise ou un laboratoire.

Bac +5 informatique : les spécialisations qui séduisent le plus

Parmi le grand nombre de spécialisation en Master 2, l'ingénierie logicielle et les réseaux informatiques se détachent réellement. Ainsi, en ingénierie logicielle, explique l'Université d'Avignon, « les étudiants maîtriseront les bases théoriques comme le traitement automatique de l'information multimédia ou les principales méthodes utilisées dans ce domaine (et notamment celles employées pour traiter des masses de données importantes). En réseaux informatiques, ils seront capables d'assurer des métiers liés à celui d'ingénieur dans des thèmes concernant les télécommunications, les réseaux mobiles, la Voix sur IP, le multimédia et la sécurité dans les réseaux ».

Master informatique : les débouchés

Comme vous le savez, l'informatique est présente au quotidien dans nos vies. Le secteur ne connaît donc pas la crise et emploie toujours plus. Mais de grandes différences existent dans ce domaine si vaste. Le Master informatique vous amène principalement à des postes d'ingénieur production (process, automatismes, contrôles...), de consultant ou de technico-commercial (SSII), d'ingénieur R&D (Recherche & Développement) dans les grandes entreprises ou les « start-up », à la recherche et à l'enseignement supérieur à l'université ou dans les grands organismes publics (CNRS, Inria...), ou dans les départements Recherche d'entreprises innovantes.

Les postes les plus prisés sont ceux d'administrateur réseaux, chef de projet informatique ou encore de consultant. Vous l'avez compris la palette de débouchés est large et le marché vif, notamment dans le secteur des réseaux et de la programmation.

Cela vous intéressera aussi