Sciences

Stephen Hawking : pari perdu sur la théorie des trous noirs

ActualitéClassé sous :Univers , stephen , hawing

Le célèbre physicien anglais Stephen Hawking de l'Université de Cambridge (Royaume-Uni) a perdu ! Kip Thorne de Caltech (Pasadena, Californie, USA) et lui avaient parié en 1997, contre John Preskill (de Caltech également), que l'information "avalée" par un trou noir ne pouvait jamais être récupérée.

Simulation d'un trou noir (centre) et de son disque d'accrétion (vert-jaune-rouge)

Hawking, en accord avec la théorie de la relativité générale d'Albert Einstein, affirmait que les trous noirs étaient des singularités infiniment petites, ne possédant dès lors aucune structure et ne pouvant donc contenir d'information. Toute donnée concernant les particules pénétrant dans un trou noir serait perdue à jamais.

Cette théorie était en contradiction avec celle de la physique quantique, selon laquelle tout processus est réversible. Un trou noir devrait donc stocker, d'une manière ou d'une autre, de l'information sur ce qu'il avale.

Or, mercredi dernier (21 juillet), dans le cadre de la 17ème conférence internationale sur la relativité générale et la gravitation à Dublin (Irlande), Hawking a admis s'être trompé. Ses travaux l'ont amené à conclure que les informations concernant un objet absorbé par un trou noir subsistent effectivement quelque part à l'intérieur de ce dernier et peuvent s'en échapper sous forme d'un rayonnement.

Cet aveu coûtera à Stephen Hawking l'enjeu de son pari avec John Preskill : une encyclopédie !

Moins anecdotiquement, ses nouveaux arguments suggéreraient que les trous noirs ne sont donc pas de véritables singularités...

Les collègues physiciens de Stephen Hawking accueillent ses déclarations avec réserve, attendant de lire sa publication complète avant de prendre position.

Rappelons que Stephen Hawking est gravement handicapé par une maladie neurologique. Il se déplace en chaise roulante et parle par le truchement d'un ordinateur qui prononce les mots qu'il sélectionne sur un écran.