Sciences

SOFIA : un Boeing 747 pour observer les galaxies et les trous noirs

ActualitéClassé sous :Astronomie , SOFIA , observatoire stratosphérique pour l'astronomie infrarouge

Un Boeing 747 équipé d'un télescope de 2,5 mètres prendra bien son envol dans la stratosphère. En effet, Michael Griffin a annoncé mardi dernier que, malgré le budget serré de la NASA, le projet d'Observatoire stratosphérique pour l'astronomie infrarouge SOFIA verra bien le jour.

SOFIA volera à environ 13 kilomètres d'altitude et étudiera entre autres la formation des planètes, l'évolution des galaxies et la nature des trous noirs nichés en leur sein (Crédits : NASA/DLR)

La nouvelle est tombée mardi dernier, à l'occasion d'une réunion à Washington visant à déterminer les programmes scientifiques prioritaires de la NASA : le projet SOFIA (Stratospheric Observatory for Infrared Astronomy) est sauvé !

Développé par l'USRA (Universities Space Research Association) depuis 1996, l'Observatoire stratosphérique était prêt pour ses premiers tests en vol programmés début 2006, lorsque l'agence avait décrété que ce projet sortait du cadre du budget et avait décidé de geler son financement dès 2007. Ce choix avait provoqué une levée de boucliers au sein de la communauté des astronomes. En effet, SOFIA se trouvait déjà à un stade avancé, son télescope et certains de ses instruments ayant déjà été validés.

SOFIA est un Boeing 747 modifié pour pouvoir accueillir dans son ventre un télescope de conception allemande de 2,5 mètres de diamètre et de 22,7 tonnes. A la faveur de la nuit, il s'envolera à 13 kilomètres d'altitude - au-dessus de 99% de la vapeur d'eau responsable du blocage des rayons infrarouges - pour prendre des clichés infrarouges détaillés de certaines régions de l'espace ; une manœuvre que les plus grands télescopes basés au sol seraient bien incapables d'accomplir. SOFIA étudiera en détails la formation des planètes, l'origine des molécules complexes présentes dans l'espace, la façon dont les galaxies évoluent au fil du temps et la nature des trous noirs nichés en leur centre.

Le logement du télescope de 2,5 mètres de diamètre intégré à bord de SOFIA (Crédits : NASA/DLR)

C'est en 2002 que le télescope conçu par DLR avait été livré, en 2003 qu'il avait été installé à bord de l'avion, en 2004 qu'il avait été calibré et validé, puis du 30 mai au 12 juin 2006 que des tests vibratoires menés au L-3 Communications Integrated Systems avaient montré que la structure de l'avion modifié répondait aux contraintes comme prévu.

SOFIA est de nouveau à l'ordre du jour, mais c'est au détriment d'un autre projet, la mission SIM (Space Interferometry Mission), qui devait voir s'intensifier la chasse aux exoplanètes. Selon le porte-parole de la NASA Dwayne Brown, SIM ne sera pas annulé mais simplement reporté à 2015 ou 2016. Affaire à suivre...