C'est dans le désert de l'Atacama que l'on trouve un des plus beaux ciels du monde. Sur cette photo, la Voie lactée est resplendissante. En bas à droite, on reconnaît le Cerro Paranal coiffé des géants du VLT. © ESO, P. Horálek

Sciences

Observer les étoiles : quels sont les meilleurs sites en France ?

Question/RéponseClassé sous :Astronomie , admirer les étoiles , observer les étoiles

Une position géographique intéressante, des conditions climatiques idéales et une faible densité de population. Le désert d'Atacama (Chili) fait indéniablement figure de meilleur site au monde pour admirer les étoiles. En France, les conditions sont plus difficiles mais le spectacle peut être au rendez-vous. Voici quelques pistes.

Les Pyrénées, les Alpes, le Limousin, la baie de Somme ou le Lot. Lorsque l'on pose la question de savoir quel est le meilleur endroit pour observer le ciel en France, les réponses peuvent diverger. Ce qui est certain, c'est que pour pouvoir bien observer les étoiles, plusieurs conditions doivent être réunies.

Naturellement, il faut d'abord que la météo soit dégagée. Un facteur assez compliqué à prévoir — du moins, sur le long terme —, même s'il est possible d'estimer statistiquement la probabilité que le ciel, en un lieu précis, soit clair ou couvert de nuages.

D'autres phénomènes peuvent aussi intervenir. La baisse de perception qui apparaît en montagne, au-dessus de 2.000 m d'altitude, du fait du manque d’oxygène par exemple. Pour y remédier, il suffit d'avoir recours à un télescope équipé d'une caméra qui saisira les images à la place de nos yeux.

Cette carte établie par l’Avex, une association d’astronomes amateurs, montre le détail des régions touchées par la pollution lumineuse en France. Dans une zone en blanc, il n’est pas possible de distinguer plus de 50 étoiles dans le ciel ! Dans les zones en bleu nuit, on peut en admirer jusqu’à 5.000. Vous pouvez la consulter ici. © Avex

Pour observer les étoiles, trop de lumière nuit

La pollution lumineuse reste sans doute le point le plus crucial à prendre en compte. En effet, comment bien observer les étoiles lorsque l'on est sans cesse gêné par les lumières d'une ville ? Ou même de la Pleine Lune...

Pour sensibiliser la population au problème de la pollution lumineuse, le label « réserve internationale de ciel étoilé » a été créé en 2009. Dans le monde, quelques sites ont ainsi été protégés à des fins scientifiques, éducatives, culturelles ou de préservation de la nature d'une pollution lumineuse galopante. Parmi eux figurent en France, le pic du Midi — réputé pour la pureté de son air et la stabilité de son atmosphère — et aussi la Provence des étoiles (observatoire de Rocbaron). Là, administrateurs publics, industriels et particuliers se sont engagés à préserver au maximum l'obscurité naturelle de la nuit.

Mis à part ces deux endroits désormais préservés, le lieu dit du triangle noir du Quercy — entre Rocamadour et la vallée du Célé — apparaît comme la zone où la pollution lumineuse est la plus faible. Des sites d'observation sont mis à la disposition des amateurs qui voudraient venir y poser leurs instruments.

Les étonnantes images de la Terre éclairée par les lumières humaines  Saisies par le satellite Suomi NPP, de la NOAA et de la Nasa, ces images sont les premières depuis 2012 à montrer la planète entière de nuit. Cette composition vidéo, qui montre la Terre comme si elle n'était jamais éclairée par le Soleil, dessine une carte étonnamment précise des grandes agglomérations du monde. Les zooms montrent l'Europe de l'ouest, New York, la vallée du Nil… et d'autres endroits à reconnaître.