Sciences

L'impressionnante comète Hartley 2 arrive !

ActualitéClassé sous :Astronomie , 103P/Hartley 2 , comète

Elle est à la Une de toutes les discussions d'astronomes. 103P/Hartley 2 est déjà une majestueuse comète qui pourrait bien nous offrir un grand spectacle d'ici le 20 octobre.

En 4 heures de poses, l'astronome amateur Nick Howes a réalisé cette superbe image qui nous permet de mesurer l'ampleur du dégazage qui se produit à la surface de la comète 103P/Hartley 2. © Nick Howes

La fièvre ne cesse de grandir sur les forums d'astronomie, dont celui de Futura-Sciences. Depuis quelques jours les images de la comète 103P/Hartley 2 circulent en nombre sur la toile et les commentaires vont bon train. Rappelons que cette comète périodique a été découverte en 1986 par l'astronome britannique Malcom Hartley depuis l'observatoire de Siding Spring en Australie. Elle est suivie depuis quelques semaines par la sonde Epoxi qui n'en sera qu'à 700 kilomètres de distance le 4 novembre. Mais sur Terre les astronomes sont eux aussi mobilisés. Leurs images nous montrent que comme beaucoup de ses semblables, Hartley 2 est une comète qui dégaze principalement du cyanogène, lui donnant sa belle couleur verte.

D'après les dernières estimations fournies par les observateurs aguerris, Hartley 2 serait actuellement de magnitude 6 et devrait devenir rapidement visible à l'œil nu sous un bon ciel. Cet éclat ne va cesser d'augmenter jusqu'au 20 octobre, date à laquelle elle ne sera qu'à 18 millions de kilomètres de nous. En outre, sa trajectoire apparente la fait passer assez haut dans le ciel en direction du nord, un atout pour bien l'observer.

Trajectoire de la comète 103P/Hartley 2 pendant le mois d'octobre. © Sky and Telescope

Une chevelure de la taille de Jupiter

L'astronome amateur anglais Nick Howes a réalisé le 1er octobre 2010 une extraordinaire image de Hartley 2, qui permet d'en apprendre beaucoup sur cette comète. Même s'il utilise une lunette dont le diamètre de 105 millimètres reste inférieur à celui de bon nombre d'instruments astronomiques, les 4 heures de poses cumulées avec une caméra CCD révèlent des détails jusqu'alors insoupçonnés.

C'est d'abord la chevelure de la comète qui mérite toute notre attention. Alors que Hartley 2 n'est qu'un petit corps glacé de moins de 2 kilomètres de diamètre, sa chevelure verte peut être estimée grâce au cliché de Nick Howes. Le résultat est impressionnant : la coma mesure actuellement 150.000 kilomètres, la taille de Jupiter ! Le dégazage de la comète sous l'action du rayonnement solaire est donc déjà considérable et n'a pas fini d'augmenter.

Autre révélation du cliché de l'astronome anglais : Hartley 2 a désormais une queue. Cet appendice de gaz et de poussières se forme quand la comète commence à être assez proche du Soleil. La pression de radiation du vent solaire devient alors suffisante pour repousser les particules cométaires dans la direction opposée à notre étoile.

Les nuits qui viennent vont être courtes pour les astronomes, d'autant que la Lune est actuellement absente, laissant le ciel bien noir. Retrouvez la saga de 103P/Hartley 2 dans la discussion qui lui est consacrée sur notre forum d'astronomie !