Les mycoplasmes sont de petites bactéries sans paroi. © Kateryna_Kon, Fotolia

Santé

Mycoplasme

DéfinitionClassé sous :médecine , mycoplasme , bactérie
 

Un mycoplasme est un micro-organisme procaryote de type bactérien mais dépourvu de paroi rigide : il possède une simple membrane et est capable de multiplication autonome. Les mycoplasmes sont les plus petites cellules connues : elles mesurent entre 0,1 et 1 µm de diamètre, la plupart des bactéries mesurant entre 1 et 10 µm de diamètre, soit dix fois plus. Il est difficile de faire plus petit pour contenir suffisamment d'ADN, de protéines, de structures cellulaires, pour que la cellule assure toutes ses fonctions métaboliques. Le plus petit génome connu pour une cellule est celui de Mycoplasma genitalium (580 kilobases). Les mycoplasmes auraient perdu au cours de l'évolution leur capacité à synthétiser une paroi.

Les mycoplasmes sont résistants aux pénicillines. Ils sont difficiles à cultiver et forment de très petites colonies sur boîte.

Des mycoplasmes responsables de pathologies humaines

Les mycoplasmes colonisent les membranes des cellules de muqueuses. Certains sont responsables d'infections :

  • pulmonaires (Mycoplasma pneumoniae) : le mycoplasme entre dans les voies respiratoires et adhère à l'épithélium de la muqueuse. Il peut être responsable de pneumonies de l'enfant et du jeune adulte ;
  • génitales (M. genitalium, M. hominis, Ureaplasma urealyticum et U. parvum) : Ureaplasma est responsable d'urétrites non gonococciques chez l'homme et M. hominis d'infections gynécologiques (vaginose...). Une infection pendant la grossesse peut donner lieu à une infection néonatale.
Cela vous intéressera aussi

La résistance des bactéries aux antibiotiques, une menace grandissante  Les antibiotiques possèdent la propriété de tuer ou de limiter la propagation des bactéries. Or, certaines ne réagissent plus aux traitements. Dans cet épisode, Patrice Courvalin explique les trois grands mécanismes du processus de résistance. 

À voir aussi :