Planète

Lisière

DéfinitionClassé sous :développement durable , botanique , écologie du paysage
Cette lisière entre prairie et forêt accueille des espèces des prairies qui préfèrent les milieux plus sombres et plus frais et des espèces forestières qui préfèrent la lumière et la chaleur. © Inoteb CC by-nc-nd 2.0

La lisière est une frontière entre deux milieux, dont l'un est le plus souvent une forêt. Ce milieu est donc particulier puisqu'il possède des conditions climatiques et écologiques propres et qu'il accueille à la fois des espèces des deux types de milieux, ainsi que certaines spécifiques à la lisière.

La lisière représente une zone de transition entre deux milieux et un corridor écologique pour les espèces de ces milieux. A ce titre, une lisière peut être qualifiée d'écotone.

Source de richesse biologique, la lisière peut toutefois avoir des effets négatifs si elle est fortement artificialisée ou mince. C'est le cas par exemple d'une lisière entre un milieu naturel et une route à grande circulation. Dans ce cas, la lisière est un lieu de forte mortalité qui draine les effectifs des espèces du milieu naturel. C'est que l'on appelle l'effet-lisière.

Autre exemple, la lisière, ou plutôt l'absence de lisière suite à une coupe rase, entre une plantation de résineux et une clairière. Le passage brutal d'un milieu à l'autre perturbe le microclimat de chacun des milieux et engendre l'affaiblissement des peuplements, le développement de pathogènes et la vulnérabilité aux phénomènes météorologiques extrêmes.