Planète

Puits de carbone

DéfinitionClassé sous :climatologie , développement durable , carbone
Bilan du CO2 (Global carbon dioxide budget) anthropique pour 1990-2000 (en bleu) et 2000-2008 (en rouge), en milliards de tonnes de carbone (GtC) par an. Les émissions des combustibles fossiles (fossil fuel and cement) et celles dues aux changements de l’utilisation des sols (land-use change) sont basées sur les statistiques économiques et sur celles des déforestations. La croissance du taux de CO2 atmosphérique (atmospheric growth) est mesurée directement. Les puits de CO2 océanique et continental (ocean sink et land sink) sont estimés à partir des observations pour 1990-2000 (Denman et al. IPCC 2007). Pour 2000-2008, le puits océanique est estimé en utilisant la moyenne de plusieurs modèles, tandis que le puits terrestre est estimé comme un résidu des autres termes. © Le Queré, Global Change, 2009

Un puits de carbone est un réservoir qui capte et stocke le carbone atmosphérique. Le principal puits est le puits océanique, il absorbe entre deux et trois milliards de tonnes de carbone. Les autres puits sont dans la biosphère. Les principaux sont les forêts et les tourbières.

Le cycle du carbone modifié

Avant l'ère industrielle, la notion de puits n'existait pas. Le cycle du carbone était à l'équilibre. L'atmosphère échangeait 74 milliards de tonnes de carbone par an avec l'océan, et 100 milliards de tonnes avec toute la biosphère. Mais depuis l'ère industrielle, l'utilisation de combustibles fossiles et la déforestation ont modifié le cycle du carbone.

Bilan de la perturbation anthropique du cycle du carbone. À gauche de l'égalité, les émissions de CO2 anthropiques. À droite, la distribution de ces émissions. © Futura-Sciences

En 1984, le réservoir atmosphérique contenait 150 milliards de tonnes de carbone de plus qu'avant l'ère industrielle. Pour pallier cette croissance du taux de CO2 dans l'atmosphère, l'océan et la biosphère absorbent plus de CO2 (jusqu'à trois milliards de tonnes par an) et constituent ces fameux puits de carbone.