Mots-clés |
  • zoologie,
  • océanographie,
  • climatologie,
  • océan,
  • Réchauffement
Coraux, récifs coralliens et climats du passé

Coraux et récifs tropicaux enregistrent, à partir de leur composition chimique (isotopes, éléments en trace) et biologique, leur structure et leur géométrie, les paramètres du climat : température, pluviosité, ensoleillement, position du niveau marin, tempêtes et cyclones.

Sommaire
PDF

La récente réunion (5 Février 2007) du GIEC (Groupe d'Experts Intergouvernemental sur l'Evolution du Climat), panel composé de climatologues de renommée internationale, a donc confirmé la tendance actuelle au réchauffement rapide du climat. Dans ce contexte, l'une des principales préoccupations de la communauté scientifique est de mieux comprendre le fonctionnement du système climatique, afin d'en prévoir l'évolution à moyen et long terme.

Les chercheurs considèrent que la compréhension du futur changement climatique passe par la connaissance des changements rapides qui se sont manifestés au cours des derniers milliers à centaines de milliers d'années. Ils se sont donc attelés à rechercher et à analyser les documents géologiques renfermant des informations sur la température, la pluviométrie, les variations du niveau marin, etc.

Apparus il y a environ 240 millions d'années, les formes coralliennes qui construisent actuellement les récifs sous les tropiques (coraux Scléractiniaires) ont toujours été considérées par les géologues comme d'excellents indicateurs climatiques. Par assimilation aux coraux récifaux actuels, les coraux fossiles, présents dans les terrains sédimentaires, ont été généralement considérés comme signant des milieux de mer chaude.

La figure 1 montre un champ de colonies coralliennes foliacées (Montipora foliosa) occupant la partie interne d'un récif de la Papouasie Nouvelle Guinée (Pacifique Occidental). ©Lucien MontaggioniTous droits réservés
La figure 1 montre un champ de colonies coralliennes foliacées (Montipora foliosa) occupant la partie interne d'un récif de la Papouasie Nouvelle Guinée (Pacifique Occidental).
©Lucien Montaggioni
Tous droits réservés

Au cours de la dernière décennie, les recherches utilisant les coraux pour reconstituer le climat à différentes périodes de l'ère Quaternaire (derniers 1,8 million d'années), ont été multipliées. Les récifs présentent le double avantage, d'une part, d'enregistrer en continu les modifications du milieu ambiant sur des durées de dizaines à centaines de milliers d'années, à travers leur anatomie et les caractéristiques squelettiques des colonies coralliennes qui les composent, et, d'autre part, de pouvoir être datés avec précision par des méthodes diverses, fournissant ainsi un cadre chronologique précis aux évènements climatiques qu'ils ont enregistrés. L'enregistrement des changements climatiques s'effectue à deux échelles : à l'échelle de la colonie corallienne et à l'échelle de l'édifice récifal.

Coraux, récifs coralliens et climats du passé - 1 Photo

A voir aussi sur Internet

Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires