Le jeu de go était le dernier jeu de réflexion qui résistait encore aux algorithmes de calcul. Le programme d’intelligence AlphaGo a mis fin à la supériorité humaine. © Sergey, Fotolia

Tech

AlphaGo

DéfinitionClassé sous :intelligence artificielle , AlphaGo , Fan Hui

AlphaGo est le nom du programme d'intelligence artificielle (IA) développé par la société britannique DeepMind (acquise en 2014 par Google) pour affronter les meilleurs joueurs humains de go. Accordant une place prépondérante à l'intuition, le go était le seul jeu de ce type pour lequel les humains se montraient encore supérieurs aux machines. Selon Demis Hassabis, l'un des fondateurs de DeepMind, ce jeu de réflexion offre un nombre de combinaisons « supérieur au nombre d'atomes que compte l'univers ».

Mais tout a changé en janvier 2016, lorsque DeepMind a annoncé qu'AlphaGo avait battu Fan Hui, triple champion européen en titre du jeu de go. Quelques mois plus tard, l'IA défiait Lee Sedol, l'un des meilleurs joueurs professionnels du monde (9e dan). AlphaGo l'a battu par quatre victoires à une. En mai 2017, une nouvelle version du programme s'est attaquée au champion du monde en titre, Ke Jie, qu'il a vaincu en trois manches.

AlphaGo a battu le n°1 mondial de go en 2017 puis tiré sa révérence

AlphaGo utilise une méthode de calcul probabiliste dite méthode Monte-Carlo à laquelle sont associés deux réseaux neuronaux d'apprentissage profond ayant chacun une tâche différente :

  • un premier appelé policy network (réseau d'objectifs) travaille à prédire le prochain coup ;
  • un second appelé value network (réseau de valeur) estime l'issue favorable d'un mouvement à partir de la configuration du plateau de jeu.

Pour que l'intelligence artificielle développe ses propres stratégies de jeu, DeepMind lui a fait jouer des milliers de parties contre elle-même.

Après son dernier succès contre Ke Jie, DeepMind a annoncé qu'AlphaGo ne serait plus utilisée pour des compétitions de go. Des outils pédagogiques issus de sa technologie ont été mis à disposition des joueurs et cinquante de ses parties d'entraînement rendues publiques. L'équipe ayant participé au développement de cette IA s'est ensuite consacrée à l'élaboration d'algorithmes généralistes à même de participer à des programmes de recherche médicale et scientifique.

À voir aussi :