Tech

L'ordinateur pourrait-il lire dans les pensées ?

ActualitéClassé sous :technologie , cortex visuel , ATR

Jean Etienne, Futura

Un ordinateur est parvenu à analyser l'activité cérébrale avec suffisamment de précision pour déterminer la forme géométrique, en l'occurrence une lettre, que regardait le sujet.

A partir des signaux visuels recueillis chez le sujet regardant une lettre, l'ordinateur a pu reconstituer la forme géométrique de ce caractère.... Crédit ATR

Ces expériences ont été conduites par un spécialiste du domaine, Yukiyasu Kamitani, responsable des laboratoires informatiques de neurologie d'ATR (Advanced Telecommunications Research Institute International) à Kyoto, et Frank Tong, de l'université de Princeton. Leurs surprenants résultats viennent d'être publiés dans la revue Neuron.

Dans un premier temps, des volontaires regardaient diverses représentations composées de lignes obliques alignées sous différentes orientations, tandis que l'activité de leur cortex visuel était analysée par IRM.

Les scientifiques ont d'abord noté les caractéristiques de ce flux pour chacune des images. Ils ont ensuite créer un logiciel devant choisir l'un de ces modèles selon l'activité cérébrale détectée. Et effectivement, ce programme a pu déterminer ce que les volontaires observaient... De plus, si deux images différentes étaient projetées simultanément devant les sujets à qui on demandait de se concentrer sur l'une d'elles, il était aussi possible de déterminer laquelle recevait toute leur attention.

Dans une deuxième série d'expériences, deux images étaient projetées, mais l'une d'entre elles clignotait tellement rapidement que les sujets ne pouvaient matériellement pas l'identifier, ni même la percevoir consciemment. Pourtant, en analysant l'activité de leur cerveau, les chercheurs ont pu déterminer de quelle image il s'agissait, alors même que les volontaires n'en avaient aucun souvenir.

Visualiser les pensées !

Enfin, et c'est là l'aspect le plus spectaculaire de l'expérience, les scientifiques ont réussi à s'affranchir de la série de modèles préétablis utilisés lors des premiers essais.

Pour cela, ils ont projeté devant les sujets les six lettres N, E, U, R, O, N dans un ordre aléatoire, et ont analysé le signal directement issu du nerf optique transmis dans le cortex visuel. L'information a ensuite été décodée par ordinateur, qui avait reçu au préalable les types de signaux produits en réponse à une stimulation, sur les mêmes sujets, suite à la perception d'une suite de 400 images différentes.

Le résultat est étonnant. L'ordinateur a réussi à reconstituer l'image de la lettre de l'alphabet telle qu'elle a été perçue sur la rétine de chaque volontaire, et à la représenter sur écran. Le procédé est bien sûr limité et exige de dresser préalablement un tableau de correspondances entre formes et signaux pour chaque individu.

Mais cette technique ne se réclame d'aucune rupture technologique et met en œuvre des moyens scientifiques connus et éprouvés, ouvrant ainsi la voie à une expérimentation que de nombreux centres de recherche poursuivront certainement...