Tech

Un lien entre pirates et chômage selon la BSA

ActualitéClassé sous :Tech

La Business Software Alliance (BSA) vient de trouver la solution à toutes les crises économiques historiques que la société humaine a traversé, les pirates.

Un lien entre pirates et chômage selon la BSA

Il semblerait, d'après une étude IDC, que ces êtres sans scrupules soient la cause du mal des maux, le chômage.
Actuellement, selon cette étude, 40% des logiciels sont piratés, si on arrivait à baisser de 10% ce chiffre, il serait possible de créer, au niveau mondial, 1,5 million d'emplois en plus, poussant conséquemment en avant la croissance économique pour atteindre 400 milliards de $US supplémentaire et générer 64 milliards de $US de nouvelles taxes pour aider les gouvernements à financer des programmes scolaires, de soins ou de respect de la loi.

"Une forte protection de la propriété intellectuelle renforce la créativité, ce qui offre de nouvelles chances aux investisseurs, aux gouvernements et aux travailleurs", dixit la BSA.

En résumé, et rappelons qu'il est illégal de pirater des logiciels protégés par des licences propriétaires, c'est une belle manière de faire un raccourci, excessivement rapide, entre pirate et situation économique mondiale.

Toutefois, on ne peut pas ne pas être étonné par cette vision assez simpliste du fonctionnement de l'économie de marché. Que davantage de produits informatiques soient achetés et non piratés, ne signifie par pour autant que les entreprises embauchent plus, les éditeurs de logiciels les premiers.

Sans compter que l'accès à certains programmes de manière illégale, parce que les coûts légaux seraient trop importants, permet, dans une mesure difficile à estimer, aux nouvelles technologies de se vulgariser.
Les éditeurs de logiciels ont d'ailleurs bien conscience de cette réalité puisqu'ils sont nombreux à offrir des logiciels gratuitement ou à moindre prix dans les milieux universitaires, où le piratage est assez courant, faute de moyens.