Sciences

L'histoire de la Terre vue de l'espace

VidéoClassé sous :Espace , Terre , ISS

Depuis la fin de la Seconde guerre mondiale, l'Homme a pris de la hauteur et pu admirer enfin le monde qu'il habite. Depuis l'espace, la Terre est magnifique, diversifiée et malgré tout unie, sans frontière. De là-haut, « on voit la fragilité de la Terre, a déclaré l'astronaute Thomas Pesquet. C'est un oasis dans un océan de rien du tout ».

C'est au lendemain de la Seconde guerre mondiale, en 1946, et par l'entremise de fusées V2 que furent prises les toutes premières photos de la Terre à plus de 100 km au-dessus du sol. En mars 1947, un nouveau cap fut franchi : cette fois, les images sont réalisées à plus de 160 km d'altitude. La première image de la Terre prise en orbite date de 1959 mais elle fut de piètre qualité. Le premier avril 1960, le satellite météo Tiros transmet la première image télévisée de la Terre.

L'une des photos les plus célèbres, qui fera autorité durant des décennies, est celle capturée par l'équipage d'Apollo 17 en 1972, et baptisée « blue marble », la bille bleue. Il faudra attendre 2015 et l'installation en orbite du satellite DSCOVR, en permanence entre la Terre et le Soleil, pour admirer la planète bleue dans sa totalité. Des images de sa face éclairée sont transmises tous les jours, permettant ainsi aux chercheurs de suivre ses changements au fil du temps. Certes, entretemps, il y a eu bien d'autres images de notre planète prises dans l'espace mais elles étaient composées d'une mosaïque de photos.

« Lever » de Terre au-dessus de la Lune. Photo prise par Apollo 8 en 1968. En fait, c'est le mouvement du vaisseau qui donne l'illusion que la Terre se lève ou se couche dans le ciel de la Lune car elle y apparaît fixe à un observateur immobile. © Nasa

La Terre vue d’autres mondes

Enfin, il y a aussi notre petite planète vue d'autres mondes. D'abord, depuis la Lune, à un jet de pierre (à l'échelle cosmique) de la Terre. On doit la première photo à la sonde Lunar Orbiter 1, en 1966. La version couleur arrivera en 1968 avec Apollo 8.

Autre grande photo historique : « The Pale bleu dot », un point bleu pâle. Elle fut nommée ainsi par Carl Sagan qui a tout fait pour que, en 1990, la sonde Voyager 1, alors à 6,4 milliards de kilomètres, prenne un cliché de notre monde. Plus récemment, en 2013, la sonde Cassini, a tiré le portrait de la Terre depuis la banlieue de Saturne.

À chaque fois, le spectacle de notre planète dans l'immensité de l'espace est merveilleux, et nous rappelle que nous habitons « une oasis fragile ».

© Futura