Les pyramides de Khéops, Khéphren et Mykérinos, à Gizeh, sont les plus célèbres du genre. Elles devaient permettre à leurs occupants de rejoindre le dieu du disque solaire, Rê, dans les meilleures conditions. © jarekgrafik, Pixabay, DP

Sciences

Pourquoi a-t-on construit les pyramides d'Égypte ?

Question/RéponseClassé sous :Antiquité , Homme , pyramide

Parmi les vestiges légués par l'histoire, les pyramides d'Égypte constituent les plus monumentaux. Construites à partir de 2.700 avant J.-C., les pyramides et leur forme n'ont cessé d'évoluer pour aboutir aux pyramides à faces lisses. Les plus célèbres sont celles de Gizeh, mais on en dénombre aujourd'hui plus de 90 sur l'ancien territoire des pharaons. Toutes ont été construites pour la même finalité : servir de sépultures aux grands personnages de l'État.

Les pyramides d'Égypte, sépultures des pharaons

Durant l'Antiquité, les pyramides d'Égypte ont été construites pour servir de tombeaux. Elles accueillaient les corps momifiés des pharaons, de leurs épouses et des personnages clés de l'État. Leur forme caractéristique symbolisait un rayon de soleil. Elles devaient permettre aux défunts de rejoindre plus facilement le dieu du disque solaire, Rê (ou Râ). Enfin, elles garantissaient un repos éternel en empêchant les intrusions.

Les pyramides d'Égypte, symbole de la puissance de pharaon ?

La pyramide de Khéops est la plus grande jamais réalisée. S'élevant à l'origine à plus de 146 mètres, elle repose depuis plus de 4.500 ans sur une base de 230 mètres. Sa construction aurait nécessité le travail de près de 20.000 ouvriers durant plus de 20 ans ! Khéops l'aurait-il fait construire pour prouver sa puissance par rapport aux autres pharaons ? Selon les historiens, aucun lien ne peut être établi entre la taille de la pyramide et la puissance du souverain.

Les autres pyramides

La civilisation égyptienne n'était pas la seule à bâtir des pyramides. À partir du VIIIe siècle de notre ère, les peuples précolombiens ont construit eux aussi de semblables monuments. Les pyramides servaient alors de base à des temples religieux, mais pouvaient parfois faire office de tombeaux.