AVC : accident vasculaire cérébral

DossierClassé sous :médecine , AVC , accident vasculaire cérébral

Marie-Céline Jacquier, Futura

-

Un accident vasculaire cérébral (AVC) conduit à l'arrêt du fonctionnement d'une partie du cerveau. Il peut être dû à l'obstruction d'une artère cérébrale ou à une hémorragie.

  
DossiersAVC : accident vasculaire cérébral
 

Parfois appelé "attaque cérébrale", l'accident vasculaire cérébral (ou AVC) représente la première cause de handicap chez les adultes. Il est aussi l'une des principales causes de décès, avec les cancers et l'infarctus du myocarde.

La migraine peut-elle être le signe d'un AVC ? © Sebastian Kaulitzki, Shutterstock
AVC : accident vasculaire cérébral

Un AVC peut avoir lieu lorsqu'une partie du cerveau n'est plus irriguée. Il conduit à la mort de neurones, d'où des séquelles plus ou moins importantes. Dans ce dossier seront présentés :

  • les caractéristiques anatomiques du cerveau et de ses artères,
  • les différents types d'AVC (ischémique ou hémorragique),
  • les conséquences d'un AVC (au niveau cellulaire et au niveau de l'organisme),
  • la prévention et les traitements possibles,
  • des réponses aux questions que peuvent se poser les personnes ayant survécu à un AVC.