Les fibroblastes sont des cellules présentes dans la peau. © heitipaves, Fotolia

Santé

Fibroblaste

DéfinitionClassé sous :biologie , fibroblaste , derme
 

Un fibroblaste est une cellule peu différenciée, précurseur du tissu conjonctif. Au cours du développement embryonnaire, les fibroblastes dérivent de cellules du mésenchyme.

Les fibroblastes sont présents dans le derme où ils produisent les composants de la matrice extracellulaire comme les fibres de collagène et l'élastine. Il existe une douzaine de molécules de collagènes différentes (collagène I, II, III, IV, VII...) mais dans le derme se trouvent les collagènes I et III. Le collagène et l'élastine contribuent à la souplesse et la résistance de la peau. Les fibroblastes sécrètent aussi des facteurs de croissance et la substance fondamentale qui contient des glycosaminoglycanes (comme l'acide hyaluronique), des protéoglycanes et de la fibronectine. Les fibroblastes communiquent avec les éléments de la matrice extracellulaire grâce à des récepteurs : les intégrines.

Rôle des fibroblastes dans le vieillissement de la peau et la cicatrisation

Au cours du vieillissement de la peau, le nombre de fibroblastes a tendance à diminuer. Le rapport entre les fibres de collagènes III et I évolue. Les éléments de la matrice extracellulaire (collagène, fibres élastiques, glycosaminoglycanes) diminuent. La peau s'amincit, elle devient moins élastique, des plis (rides) apparaissent.

Les fibroblastes interviennent aussi dans la cicatrisation des plaies : lors d'une blessure, ils prolifèrent, produisent des facteurs de croissance et de la matrice extracellulaire, riche en collagène, pour former un tissu de cicatrisation. Normalement, ce tissu disparaît ensuite ; s'il persiste, il peut y avoir une fibrose.

Cela vous intéressera aussi

Le rajeunissement cellulaire expliqué par Jean-Marc Lemaître  Jean-Marc Lemaître, chercheur à l'Inserm, et son équipe viennent de mettre au point un système permettant de redonner leur jeunesse et leur pluripotence à des cellules âgées. Le vieillissement cellulaires serait réversible. © Inserm 

À voir aussi :