Sur la côte sauvage du Morbihan, de l'écume est rebattue durant des heures et prend la consistance d'un œuf battu en neige. C’est le phénomène que l’on appelle « l’écume de mai ». © Lamiot, Wickipedia, CC by-SA 3.0

Planète

Écume

DéfinitionClassé sous :Environnement , écume , mer

De manière générale, le terme « écume » désigne la mousse blanchâtre qui se forme à la surface d'un liquide agité, chauffé ou fermenté.

Ainsi, de l'écume se forme sur les confitures après que celles-ci sont entrées en ébullition. Il est d'ailleurs fortement conseillé d'écumer les confitures, une fois celles-ci retirées du feu, car l'écume produite par les fruits en ébullition renferme de nombreuses impuretés.

Signalons qu'on appelle aussi « écume de mer » un minéral blanc et tendre que l'on trouve parfois flottant dans la mer Noire.

L’écume de la mer

Lorsque le vent crée des turbulences ou que, après la formation des vagues, celles-ci déferlent sur la côte, l'eau est brassée et des bulles se forment. Leur rassemblement constitue ce que l'on nomme « l'écume de la mer » (à ne pas confondre avec le minéral de la mer Noire).

Au mois de mai se produit également, en bord de mer, un phénomène baptisé « l'écume de mai », qui résulte sans doute de la conjonction d'évènements météorologiques et biologiques. À cette période de l'année, des espèces planctoniques excrètent en effet des substances qui favorisent la formation d'écume dans une eau agitée par le vent, selon les variations de température et l'ensoleillement particulier du moment.

À voir aussi :