Planète

Convention de Ramsar

DéfinitionClassé sous :développement durable , zone humide , Ramsar
Localisation dans le monde des zones humides inscrites à Ramsar. © Convention de Ramsar

La Convention relative aux zones humides d'importance internationale particulièrement comme habitats des oiseaux d'eau, ou plus simplement la Convention de Ramsar, est un traité international sur la conservation et la gestion durable des zones humides.

Adoptée en 1972 dans la ville de Ramsar en Iran (d'où son nom), cette convention engage ses membres, dont la France, à :

  • prendre en compte les zones humides dans l'aménagement et l'utilisation de leur territoire ;
  • identifier les zones humides d'importance, les inscrire sur la liste Ramsar et assurer leur conservation ;
  • préserver l'ensemble des zones humides ;
  • coopérer avec les pays frontaliers pour favoriser la conservation des zones humides transfrontalières.

La convention a aussi donné une définition large de ce qui peut être considéré comme des zones humides, à savoir toutes « étendues de marais, de fagnes [NDLR : landes marécageuses des plateaux ardennais], de tourbières ou d'eaux naturelles ou artificielles, permanentes ou temporaires, où l'eau est stagnante ou courante, douce, saumâtre ou salée, y compris des étendues d'eau marine dont la profondeur à marée basse n'excède pas six mètres ».

En 2009, plus de 1800 de ces zones étaient inscrites à la liste Ramsar, soit plus de 1,6 millions d'hectares, même si ces zones sont toujours soumises à autant de pressions qu'en 1972.