Planète

Convention de Bamako

DéfinitionClassé sous :développement durable , droit de l’environnement , droit international
La convention de Bamako a pour objectif que l’Afrique ne devienne pas une des poubelles de l’Occident. © Boris Drenec CC by-nc-sa 2.0

La Convention de Bamako sur l'interdiction d'importer en Afrique des déchets dangereux et sur le contrôle des mouvements transfrontières et la gestion des déchets dangereux produits en Afrique, ou plus simplement Convention de Bamako, est adoptée en 1991 et est entrée en vigueur en 1998.

Principe de cette convention

Cette convention internationale s'inspire de la Convention de Bâle sur le contrôle des mouvements transfrontières de déchets dangereux et de leur élimination et la complète pour s'adapter aux pays en développement de l'Afrique.

Ce traité interdit l'exportation vers l'Afrique des déchets dangereux, y compris les déchets radioactifs, et ce même dans une optique de recyclage.

La convention de Bamako soumet en outre le transit transfrontalier africain de déchets dangereux à des procédures d'informations et de contrôles similaires à celles de la convention de Bâle.

Objectifs de la convention de Bamako

L'objectif est de protéger la santé des populations et l'environnement des pays africains vis-à-vis du transit, du dépôt et de la manipulation de déchets dangereux en provenance d'autres pays. La convention vise aussi à améliorer et à assurer la gestion écologiquement rationnelle des déchets dangereux, ainsi que la coopération des états africains impliqués.

Le texte de la Convention de Bamako est disponible en français sur le site de l'Union africaine : http://www.africa-union.org

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.