Cèdre du Liban. © Eljay, Flickr CC by 3.0

Planète

Cèdre du Liban

DéfinitionClassé sous :botanique , Cedre , arbre

Le cèdre du Liban est un bel arbre mesurant 20 à 30 mètres de hauteur et doté d'une circonférence imposante, pouvant, dans certaines situations, atteindre jusque 4 mètres !

Appellations 

Cette espèce (Cedrus libani), fait partie de la famille des pinacées.

Description botanique 

Le tronc du cèdre du Liban se divise presque toujours en plusieurs grosses branches qui se ramifient en rameaux horizontaux formant une table à la cime. Son écorce est gris foncé, lisse et luisante, pour se fissurer avec le temps en écailles de petites dimensions. Son feuillage persistant comprend des aiguilles de 3 centimètres, piquantes, à section triangulaire et disposées en faisceaux sur de courts rameaux. Sa floraison intervient en septembre-octobre, contrairement à la plupart des conifères, dont la floraison a lieu au printemps. Ses fleurs mâles, en chatons bruns, sont allongées et coniques, tandis que ses fleurs femelles, verdâtres et en petites boules, apparaissent à l'extrémité des rameaux courts. Ses fruits, des cônes dressés de 10 centimètres, s'écaillent sur place en trois ans, ne laissant que la tige centrale dégarnie. 

Cedrus libani. © Maggie and her camera, Flickr CC by nc 3.0

Origines 

Selon la Bible, cet arbre prospérait au Moyen-Orient et en particulier au Liban, d'où son nom, un pays où il n'y a plus de nos jours que de maigres forêts. Ce cèdre a été introduit en Europe en 1650 et l'on raconte que le célèbre botaniste français Jussieu en aurait ramené un plant en 1734, en le cachant sous son chapeau ! Ce sujet prospère actuellement au jardin des Plantes, à Paris.

Tronc du cèdre du Liban. © Soil-net Librairy, by nc-sa 2.0

Exigences culturales

Le cèdre du Liban peut se développer jusque 1.200 mètres d'altitude, en association à d'autres conifères. Il est peu exigeant pour le sol, mais préfère les situations ensoleillées et craint l'humidité stagnante. Il a besoin d'un mélange de sol sablonneux.

Utilisation

Cet arbre est essentiellement utilisé à des fins ornementales. Ses jeunes pousses de printemps sont utilisées en gemmothérapie.

Auteur : Michel Caron