Tech

Interview 3/5 : les nanotechnologies, un nouveau monde pour les chercheurs

VidéoClassé sous :Tech , nanotechnologie , nanopoudre

Chaque année, environ 80.000 articles en rapport avec les nanotechnologies sont publiés. Ce secteur en pleine expansion fait de plus en plus appel aux acteurs de la recherche fondamentale. Nous avons interviewé Dominique Vinck, sociologue des sciences et de l'innovation, pour qu'il nous apporte des précisions sur ce phénomène.

Comment participent les acteurs de la recherche fondamentale ?

Actuellement, il existe énormément de travaux chez les physiciens qui consistent à développer des moyens pour manipuler les atomes de façon contrôlée et automatisée. Il y a une connexion forte entre les physiciens, les chimistes et les biologistes pour essayer de comprendre comment fonctionne cet assemblage à l'état naturel. De nombreux chercheurs pensent pouvoir régler ce problème par biomimétisme.

Le nanométrique est-il un monde à part ?

Un point important à garder en tête par rapport à l'échelle nanométrique est que, à partir d'un certain seuil, les propriétés d'un objet changent. Le même objet, lorsque l'on réduit ses dimensions, peut donc avoir un comportement radicalement différent. C'est l'entrée dans le monde de la physique quantique.

Quelles sont les applications industrielles de la nanotechnologie ?

Aujourd'hui, aucune grande entreprise industrielle ne néglige la recherche sur les nanotechnologies. Les grandes compagnies balancent du côté de la micro-électronique avec la préoccupation de miniaturiser les circuits, et du côté de la chimie ou de la science des matériaux avec la production de poudres, de fils, etc. Les industriels proviennent de tous les secteurs, car les nanotechnologies ont de vastes champs d'application.