Expert Sciences

Philippe Houdy

Physicien Nanosciences

Classé sous :physique , nanotechnologie , robot
Le site Futura-Sciences permet une information scientifique de qualité sur des sujets d'actualité. Merci à Futura-Sciences d'avoir accepter ma contribution. Philippe Houdy Février 2008
Philippe Houdy, Physicien Nanosciences

Biographie

Philippe Houdy est : Physicien des Nanosciences et Professeur à l’Université d’Evry.

Après des études de Physique générale et un DEA en « Sciences des Matériaux » à Paris VII, il soutient sa thèse de troisième cycle « Croissance, caractérisation, propriétés de matériaux pour cellules solaires » à Paris VI en 1982.

Il travaille alors chez Philips comme chargé de recherche, responsable de l'équipe « Multicouches Nanométriques ». Il y réalise des études en Nano-optique et Nano-magnétisme. Il obtient son Habilitation à Diriger des Recherches en 1989.

En 1992, il intègre l'Université d'Evry comme Professeur et y étudie la Nanomécanique. Tour à tour, Directeur du Laboratoire d'Etude des Milieux Nanométriques, Responsable des troisièmes cycles « Matériaux », Directeur de l'Ecole doctorale de site, Président des Ressources Informatiques, Doyen de la Faculté des Sciences, il poursuit sa carrière à partir de 2003 en s'impliquant dans la pédagogie des Nanosciences.

Co-responsable, avec Marcel Lahmani, du projet de livres « Nanosciences » chez BELIN, livres rédigés par l'ensemble de la communauté « Nanosciences » de France, il s'oriente désormais  vers l'étude des risques liés au développement des Nanotechnologies en parallèle de son activité pédagogique.

Philippe Houdy a obtenu le prix Roberval 2008 (« Goncourt des Sciences ») avec Catherine Bréchignac et Marcel Lahmani pour le livre 2 (Les Nanosciences : nanomatériaux, nanochimie) après avoir été nominé au même prix en 2005 avec Claire Dupas et Marcel Lahmani pour le livre 1 (les Nanosciences : nanotechnologies, nanophysique).

Le livre 3 (les Nanosciences : nanobiotechnologies, nanobiologie) est sorti en septembre 2007. Ces livres sont traduits en anglais chez SPRINGER (livre 1 paru, livre 2 parution printemps 2008, livre 3 parution printemps 2009).

Métier

Le métier d'Enseignant chercheur universitaire.

Quand on est jeune chercheur (maître de conférence) après sa thèse, on enseigne et on réalise des expériences. Quand on est professeur, on enseigne, on gère une équipe de recherche et on gère les enseignements, la recherche et l'administration de l'université.

A partir d'axes de recherche et des enseignements définis avec le Ministère de la Recherche et de l'Enseignement supérieur dans le cadre de contrats quadriennaux, on met en œuvre la pédagogie et les expériences.

Dans notre laboratoire, nous développons l'étude des milieux nanométriques notamment pour application nanomécaniques. Nous réalisons nos expériences principalement sur trois machines de recherche : une machine de pulvérisation pour le dépôt des couches nanométriques, une machine de diffraction de rayons X pour analyser la structure et enfin, un microscope à force atomique nanoindenteur pour la cartographie des surfaces réalisées et pour en déterminer les propriétés nanomécaniques. Une modélisation des dépôts, structures et propriétés physiques est en final réalisée sur station de calcul. Des collaborations avec des laboratoires extérieurs sont établies pour réaliser des expériences complémentaires.

Notre travail consiste à réaliser des expériences sur ces machines, à en analyser les résultats en tirer les conclusions provisoires qui s'imposent et à redéfinir un nouveau plan d'expériences à mettre en oeuvre.

Avant tout çela, nous avons choisi et acheté nos machines en fonction des études attendues. Les machines de diffraction et de nanomécanique ont été achetées dans le commerce. La machine de pulvérisation a été conçue par nous et réalisée par divers ateliers extérieurs.

Fort de notre formation et de l'expérience que nous acquérons par la recherche, nous sommes en mesure d'enseigner la science que nous développons. Nous enseignons alors à tout les niveaux de l'université en Licence avec la découverte d'un domaine large (physique, chimie) et la transmission de bases solides dans ces domaines, en Master avec une spécialisation (en matériaux par exemple) et enfin, nous encadrons des thèses dans le domaine très pointu qui est le nôtre : les nanosciences. Les enseignements consistent en cours magistraux, travaux dirigés et travaux pratiques.

Au-delà de ces activités d'enseignements et de recherche, nous assurons le fonctionnement administratif de l'université : participation aux conseils, directions d'enseignements, des laboratoires et des services.

Ce métier est passionnant de par la diversité de ses approches : contacts avec les étudiants, réflexion sur une problématique de recherche et enfin gestion de l'ensemble. En effet, la transmission d'un savoir et la quête de nouveaux savoirs sont une des choses les plus enrichissantes de la vie personnelle et professionnelle. Je conseille donc à tous de s'orienter vers des carrières scientifiques et notamment dans la recherche universitaire.