Les ondes de Rossby sont importantes en météorologie. Elles transportent de l’air chaud des tropiques vers le nord et inversement pour l’air froid. Certaines sont responsables de l’apparition de hautes ou de basses pressions au sol. © cocoparisienne, Pixabay, DP

Sciences

Onde de Rossby

DéfinitionClassé sous :physique , météorologie , onde de Rossby

Par Nathalie Mayer, Futura

 

Les ondes de Rossby sont des ondes qui se forment au cœur d'écoulements de fluides dans des référentiels en rotation. Elles doivent leur nom au météorologue d'origine suédoise Carl-Gustaf Rossby, qui en a expliqué le mécanisme au milieu du XXe siècle.

Les ondes de Rossby peuvent se présenter sous la forme d'ondes planétaires. Elles correspondent alors à des ondes stationnaires de grandes longueurs d'onde des courants atmosphériques ou océaniques à l'échelle planétaire.

Les ondes de Rossby peuvent également correspondre à des ondes transitoires qui ne bougent que de quelques centaines de kilomètres ou qui se propagent très rapidement sur des milliers de kilomètres lorsqu'elles sont associées à des dépressions de surface.

Origine des ondes de Rossby

Une masse d'air - ou une masse d'eau - qui se déplace à la surface de la Terre est soumise à la force de Coriolis. Sa trajectoire a donc tendance à dévier vers la gauche ou vers la droite, selon qu'on se trouve respectivement dans l'hémisphère sud ou nord. Le paramètre de Coriolis varie avec la latitude du lieu.

Les ondes de Rossby planétaires peuvent être créées par la topographie des lieux (grande chaîne de montagne par exemple) ou par les contrastes de température entre les surfaces continentales et la mer.

Les ondes de Rossby transitoires, quant à elles, peuvent apparaître du fait d'une variation du flux de rayonnement solaire atteignant la surface de la Terre. Celui-ci décroît en effet lorsqu'on effectue un parcours le long d'un méridien, de l'équateur au pôle. De fait, et sauf exception (développement d'anticyclones thermiques notamment), les surfaces isobares s'affaissent à mesure qu'on s'approche du pôle. Il se crée alors une zone tempérée dépressionnaire à l'échelle de la planète (ou de l'hémisphère). Les courants généraux qui la parcourent tendent à se décaler de part et d'autre de chaque cercle de latitude en formant des oscillations portant le nom d' « ondes de Rossby ».

Caractéristiques des ondes de Rossby

Ces oscillations sont plus nombreuses en été qu'en hiver, mais leur nombre reste compris entre 3 et 7 environ. Comprenez qu'en 3 à 7 oscillations, les ondes font le tour du globe. Leur longueur d'onde est plus grande en hiver qu'en été et atteint couramment quelques milliers de kilomètres. Elles font le tour des zones méridiennes, d'ouest en est le plus souvent, à une vitesse toujours inférieure à la vitesse du vent : par rapport au flux d'air qui les porte, leur propagation s'effectue donc vers l'ouest. 

  Les commentaires ne sont pas disponibles pour le moment.