Une étrange bactérie a été découverte sur l'ISS. Ici, portrait de famille de la Station spatiale internationale, une image historique montrant tous ses vaisseaux d'accès, sauf le HTV japonais. Des micro-organismes, discrets, font partie de ces voyages. © Nasa

Sciences

Une bactérie découverte dans l'espace sur l'ISS

ActualitéClassé sous :Astronautique , bactéries , ISS

Des bactéries ont été découvertes à l'extérieur de la Station spatiale internationale (ISS). Les scientifiques russes qui ont étudié les échantillons rapportés sur Terre s'interrogent sur leur origine : terrestre ou extraterrestre ?

Le cosmonaute Anton Chkaplerov a rapporté à l'agence d'information russe Tass que des bactéries vivantes ont été découvertes à l'extérieur de la Station spatiale internationale (ISS). L'échantillon, qui a été rapporté sur Terre pour être étudié, a été collecté avec des cotons-tiges lors de l'un des examens réguliers de la surface externe du vaisseau orbital par ses passagers. Ces bactéries ont été trouvées dans des dépôts de déchets de carburant déchargés par les moteurs.

« Il s'avère maintenant que ces échantillons révèlent des bactéries qui étaient absentes sur le module de l'ISS lors de son lancement, a-t-il déclaré. Elles se sont donc déplacées dans l'espace pour venir s'accrocher sur la partie extérieure du revêtement de la Station. Il semble qu'elles ne présentent aucun danger », a-t-il ajouté, se voulant rassurant.

L’astronaute Shane Kimbrough photographié par Thomas Pesquet lors de leur sortie dans l’espace le 13 janvier 2017. © ESA

A-t-on découvert les premières formes de vie extraterrestre ?

Quelle est l'origine de ces bactéries ? Comment sont-elles arrivées là ? Certains estiment qu'il s'agirait peut-être des premières formes de vie extraterrestre découvertes. Pour l'instant, les chercheurs pensent plutôt à une origine accidentelle humaine. Il est probable qu'elles soient arrivées à bord de la Station spatiale avec du matériel (comme des tablettes), apporté pour être testé sur de longues périodes dans l'environnement spatial, a indiqué Tass.

Quand bien même ces organismes ne seraient pas d'origine extraterrestre, découvrir des colonies de bactéries qui survivent dans un milieu aussi hostile pour l'Homme que l'espace reste extraordinaire. Là-haut, en dehors de l'atmosphère terrestre, à quelque 400 km au-dessus de la terre ferme, elles ont ainsi résisté à des températures pouvant atteindre 121 °C au Soleil et -157 °C à l'ombre...

Des bactéries ont déjà été découvertes à l'extérieur de la Station spatiale précédemment mais, à chaque fois, leur origine terrestre a été établie. En décembre prochain, Anton Chkaplerov regagnera l'ISS.

Pour en savoir plus

Une bactérie inconnue découverte dans l’ISS

Article de Jean-Luc Goudet publié le 26 mai 2017

Une bactérie piégée dans un filtre installé dans la Station spatiale internationale a été repérée par une équipe du JPL et son espèce n'était pas connue. Elle n'est bien sûr pas « extraterrestre » comme l'ont titré certains journaux mais a dû grimper à bord avec un objet quelconque. Tels les bateaux qui apportaient dans les îles lointaines des rats et des microbes, les vaisseaux spatiaux embarquent un peuple invisible.

Elle fait beaucoup parler d'elle en Inde car elle a été baptisée en l'honneur de A. P. J. Abdul Kalam, décédé en 2015, qui fut ingénieur aéronautique mais aussi président de ce pays de 2002 à 2007. Son nom : Solibacillus kalamii sp. nov. Le « sp. nov. » rappelle que c'est une espèce nouvelle mais qu'elle est apparentée à un genre déjà connu, en l'occurrence Solibacillus.

Cette bactérie est aussi devenue mondialement populaire car elle a été découverte non pas sur Terre mais dans la Station spatiale internationale. Kasthuri Venkateswaran et son équipe du JPL (Jet Propulsion Laboratory) l'ont en effet dénichée dans un filtre à particules fines resté 40 mois en service dans l'ISS. Ces chercheurs, américains et indiens, décrivent leur trouvaille dans la revue International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology.

Elle a bien résisté à ce séjour, donc aux rayonnements, plus élevés qu'au sol, et à la microgravité. Le travail de cette équipe de biologistes est justement d'étudier ces micro-organismes ayant longuement vécu dans l'ISS (voir ce communiqué du JPL, en anglais). On peut espérer qu'ils délivrent un jour quelque secret permettant aux astronautes de mieux tenir le coup lors de longs voyages spatiaux. Cependant, les chercheurs n'annoncent aucune caractéristique particulière dans leur description de Solibacillus kalamii.

Une colonie de Solibacillus kalamii observée au microscope optique à contraste de phase. La barre d'échelle mesure 10 micromètres, soit un centième de millimètre. © Kasthuri Venkateswaran et al., International Journal of Systematic and Evolutionary Microbiology

Des micro-organismes vivent dans l'ISS

Le fait de découvrir un micro-organisme dans l'ISS n'a rien de surprenant. Des études, réalisées notamment par des équipes japonaises dans le module Kibo, ont montré tout un peuple invisible de bactéries et de champignons microscopiques. Il est surveillé, tout d'abord pour des raisons sanitaires. Maintenir en permanence, durant des années, six Hommes dans un espace confiné ne peut pas se faire de manière stérile...

De plus, le fret en tout genre qui est apporté dans la Station est inévitablement accompagné de micro-organismes. L'épisode nous rappelle que les vols habités n'embarquent pas que des humains. Tout un écosystème les accompagne et se retrouvera un jour dans les colonies installées sur la Lune, dans l'espace ou sur Mars.

Enfin, que cette bactérie soit inconnue n'est pas étonnant non plus. Une récente extrapolation, sur la base des données recueillies par le Earth Microbiome Project (recensement des bactéries mondiales), le Human Microbiome Project (étude de la flore bactérienne portée par les humains) et les deux expéditions Tara Oceans, parvenait à une estimation de mille milliards d'espèces de bactéries (1012), alors que nous n'en connaissons que dix millions (107). Devant l'une d'elles, nous n'avons donc qu'une chance sur cent mille de tomber sur une espèce déjà rencontrée...

Cela vous intéressera aussi

ISS : visitez la prodigieuse Station spatiale internationale  La Station spatiale internationale (ISS) est en orbite depuis 1998. Bien qu’elle ait déjà fait plus de 100.000 fois le tour de notre planète, seules 230 personnes ont pu monter à son bord. Pour ceux restés sur Terre, l’Agence spatiale européenne (Esa) a préparé, en vidéo, une petite visite guidée de la Station, que nous vous invitons à découvrir ici.