Expert Santé

Jean-Pierre Poinsignon

Rhumatologue

Classé sous :médecine , rhumtisme , viande
Continuant sur le même chemin d’Avenir que celui tracé par des médecins précurseurs comme Catherine Kousmine dans les années 1960 ou Jean Seignalet dans les années 1990, qui travaillaient tous les deux sur les relations « Alimentation – Santé », j’ai accepté avec plaisir de faire publier ces quelques pages dans le magazine Internet : « Futura-Sciences ». Cette publication me semble une interface très efficace, entre les nouvelles connaissances quotidiennes, que les chercheurs ne peuvent ou ne savent pas divulguer et le nombre croissant d’internautes. La qualité des informations de ce Web magazine, très réactif, me semble en outre le garant moderne de la Liberté d’acquisition des connaissances par tout un chacun. Il existe bien trop peu de journalistes scientifiques et rien n’est plus intelligent, que de demander au scientifique lui-même de s’exprimer.
Jean-Pierre Poinsignon, Rhumatologue

Biographie

Après des études secondaires les plus banales, j'ai réussi le baccalauréat D « Mathématiques et Sciences de la nature » en 1970, pressé d'avoir « mon pain en main », j'ai entrepris des études courtes de Masso kinésithérapie que j'ai terminé en 1973 par l'obtention d'un Diplôme d'État de Masseur - Kinésithérapeute - Rééducateur (ce qui m'a permis de gagner ma vie pendant toute la durée de mes longues études médicales, en rééduquant des enfants handicapés moteurs dans un centre spécialisé.)

J'ai commencé mes études de Médecine, la même année, à Grenoble. Ma thèse de Doctorat eut pour objet l'étude d'une maladie très rarela Réticulose histiocytaire multicentrique. C'est une pathologie rhumatologique mettant en cause, le système immunitaire.

J'ai fait des études de spécialisation en Rhumatologie. Je suis titulaire des attestations d'études universitaires des facultés de Lyon et Grenoble, de Médecine Manuelle, de Droit Médical et d'Aptitude à l'Expertise, m'autorisant les titres d'« Ostéopathe», et d' « Expert ».

Indépendamment des titres, il faut constamment pratiquer l' « Art manipulatif » sous peine de « perdre la main », de même il faut rester médecin clinicien et soigner des patients quotidiennement, pour faire des expertises « justes et sincères ».

Métier

En quoi consiste mon activité quotidienne de rhumatologue ?

Mon activité professionnelle s'exerce dans le cadre d'un cabinet médical libéral de groupe à Grenoble depuis plus de 20 ans. Le cadre conventionnel, que j'ai signé avec la sécurité sociale, me permet de prendre le temps nécessaire à la lente consultation rhumatologique. Il s'agit du cadre « Secteur 2 - Honoraires libres». La « liberté tarifaire » est limitée par « le tact et la mesure ».

La rhumatologie moderne soigne toutes les douleurs et les maladies de l'appareil locomoteur. Tous les âges de la vie humaine peuvent être intéressés par ces très diverses pathologies : l'enfant par une arthrite chronique juvénile, l'adolescent par une cyphose douloureuse ou un rhumatisme articulaire aigu, la femme enceinte par une sciatique, le sportif ou la travailleuse sur une chaîne de montage, aux gestes répétitifs, par une tendinite, le cycliste par une arthrose cervicale précoce, la femme de 30 ans par une polyarthrite qui déforme ses doigts, sans parler des facteur de risque, sans douleur, comme l'ostéoporose contaminant l'Occident comme une épidémie.

L'enraidissement arthrosique des articulations atteint l'Homme moderne dans la troisième partie de sa vie, mais parfois beaucoup plus tôt.

Mon activité quotidienne consiste à établir des diagnostics d'affections rhumatologiques à des patients qui viennent spontanément ou adressés par des médecins. Les soins consistent à employer toutes les thérapeutiques de la rhumatologie moderne et ma particularité est d'expliquer les grossières erreurs alimentaires, commises quotidiennement, sans le savoir.

Je montre à mes malades, les relations entre leur état de santé déficient et l'alimentation moderne. Je les associe à l'amélioration de leur état de santé et à la diminution des doses de médicaments, qu'ils constatent eux-mêmes. Cette pratique demande une confiance et des explications logiques pour que mes patients modifient leurs habitudes alimentaires.

On connaît la « force » de l'habitude et cela n'est pas facile de « changer ». Je pratique également la « Médecine manuelle » plus connue, aujourd'hui, sous le nom d' « Ostéopathie » qui est l'art et la manière de remettre en mouvement une articulation ou un fonctionnement tissulaire ou viscéral « grippé » ou « bloqué ».

L'absence de mouvement d'une partie du corps humain engendre des douleurs et des troubles mécaniques, qu'il faut remettre en mouvement, comme le lourd balancier d'une horloge est à relancer, une fois le mécanisme moteur (ressort spiralé) ou les poids remontés !

De temps à autre, je rédige un rapport d'expertise médicale à la demande de mes patients, dans le cadre de contre-expertise amiable en Médecine médico-légale et dans le cadre de la réparation du dommage corporel, ou à la demande de compagnies d'assurances.