Santé

Découverte de la plus ancienne représentation du dieu bâton

ActualitéClassé sous :vie

Des archéologues, membres du Proyecto Arqueologico Norte Chico, ont découvert, à environ 200 kilomètres au nord de Lima (Pérou), la plus ancienne représentation connue du "dieu au bâton", principale divinité d'Amérique du Sud durant des centaines d'années.

La sculpture, faite sur un bol, date de 4000 ans avant J.C. Il s'agit probablement d'une offrande funéraire suggérant qu'une religion organisée existait dans les Andes 1000 ans plus tôt que ce que l'on pensait. Jusqu'à maintenant, la plus ancienne représentation du "dieu au bâton" datait de 1000 ans avant J.C.. L'âge de la figure fait dire aux archéologues qu'une civilisation andine complexe intégrant les aspects politiques et religieux rayonnait à partir d'un lieu unique.

Le "dieu au bâton", aussi connu comme "Dios de los Baculos", a une longue histoire à travers plusieurs cultures andines. Cette divinité est communément représentée sous une vue frontale avec des crocs dans la bouche et des pieds évasés, une main ou les deux portant un bâton, d'où son nom. Des serpents sont souvent intégrés à la représentation. L'image sculptée sur le fragment découvert, simple et archaïque dans le style, dévoile clairement des pieds évasés et des crocs. Sa main droite porte un bâton et sa main gauche un serpent.

La figure a été retrouvée dans une des quatre vallées côtières qui constituent la région Norte Chico de la côte péruvienne, en l'occurrence la Patavilca River Valley. Cette région était densément peuplée entre 2600 et 2000 avant J.C. et aurait été le foyer ancestral de la civilisation andine, laquelle a culminé 3500 ans plus tard avec les Incas. Vingt-six centres urbains ont été trouvés dans cette région. Celle-ci permet de réécrire l'histoire andine, indique Jonathan Haas, du Field Museum (Chicago, Etats-Unis). Avant Norte Chico, seuls quelques sites dispersés étaient connus et les archéologues pensaient que la culture andine avait émergé d'une façon éclatée.

La revue Archaeology publiera une description de la découverte dans son numéro de mai-juin, signée par Haas, Winifred Creamer de la Northern Illinois University et Alvaro Ruiz, co-directeur du Proyecto Arqueologico Norte Chico.