Mots-clés |
  • médecine,
  • maladie

Cancer colorectal : alcool et tabac ne font pas bon ménage

La consommation d'alcool et de tabac, ainsi que le fait d'appartenir au genre masculin, sont associés à une survenue relativement précoce du cancer colorectal. Ces résultats, publiés dans le numéro du 27 mars des Archives of Internal Medicine, pourraient avoir des implications importantes en matière de dépistage.

Colon

Colon

PDF

Le cancer colorectal est la seconde cause de décès par cancer, indique l'étude. Procéder à un dépistage chez les patients ne présentant pas de symptômes permettrait de réduire le nombre de décès, car la maladie peut s'avérer incurable au moment où les symptômes commencent à se manifester. Les médecins recommandent généralement de procéder au dépistage à l'âge de 50 ans. Or, sur la base des résultats de l'étude, il s'avère nécessaire de le recommander plus précocement aux individus présentant certains facteurs de risque, incluant les données relatives à l'histoire de la famille.

Anna L. Zisman et ses collègues de Evanston-Northwestern Healthcare, Feinberg School of Medicine, de la Northwestern University (Evanston, Etats-Unis), ont examiné les données de 161.172 patients présentant un cancer colorectal, afin d'évaluer si les facteurs de risque que sont la consommation d'alcool et de tabac devaient être pris en compte dans la décision de procéder à des examens de dépistage. Les chercheurs ont pour cela étudié la relation entre la consommation de ces substances et l'âge de survenue du cancer du côlon ainsi que la localisation des tumeurs dans le côlon distal ou le côlon proximal.

Les patients répertoriés dans la catégorie des consommateurs d'alcool et de tabac, définis comme étant ceux ayant fumé et bu couramment durant l'année précédente, ont développé un cancer 7,8 ans en moyenne avant les non consommateurs, soit à 63.2 ans chez les femmes et 62.1 ans chez les hommes. Ceux qui boivent sans fumer ou fument sans boire développent un cancer en moyenne 5.2 ans plus tôt que ceux qui ne fument ni ne boivent. En outre, la consommation courante d'alcool et de tabac est associée à un risque accru de cancer colorectal distal, plus particulièrement chez les hommes.


Sur le même sujet

Vos réactions

Chargement des commentaires