Mots-clés |
  • Astronomie,
  • planète naine

Planète naine

PDF

L'Union Astronomique Internationale (IAU) a ainsi défini l’appellation de Planète naine :

  • Être en orbite autour du Soleil (ce qui exclut les satellites d’autres planètes) ;
  • Posséder une masse suffisante pour que sa force de gravitation l’emporte sur les forces de cohésion et le maintienne en équilibre hydrostatique (sous une forme presque sphérique) ;
  • Ne pas avoir fait place nette dans son voisinage orbital.

Adoptée le 24 août 2006, cette appellation se justifie par les nombreuses polémiques qui se sont produites au sujet du classement de certaines planètes, telle Pluton, qui se différenciaient mal des plus gros astéroïdes. Sont aujourd’hui (février 2015) considérées comme planètes naines cinq astres, soit, en ordre décroissant de taille, Éris (transneptunien), Pluton (ancienne planète), Cérès (dans la ceinture d'astéroïdes principale), Makémaké et Hauméa (objets de la ceinture de Kuiper).

Parmi les planètes naines, l'IAU a défini les plutoïdes, qui sont au-delà de l'orbite de Neptune. Pour le moment (février 2015), n'en font partie que Cérès , Pluton, Éris et Makémaké.

Pluton (à gauche) et Charon, vus par le télescope spatial Hubble en 1994. Pluton est considérée depuis août 2006 comme une planète naine. © Nasa Pluton (à gauche) et Charon, vus par le télescope spatial Hubble en 1994. Pluton est considérée depuis août 2006 comme une planète naine. © Nasa

Planète naine - 1 Photo
Pluton et Charon


connexes

Vos réactions

Chargement des commentaires