Sciences

Surprise : la planète naine Haumea a un anneau !

VidéoClassé sous :planète naine , cosmos , Haumea

-

Planète naine assez étrange, Haumea a une forme de patate aplatie. Située au-delà de l'orbite de Neptune, elle possède deux lunes, mais également... un anneau. C'est une première pour ce type d'astre. Une vraie surprise pour les astronomes, heureux de découvrir pareille diversité dans le Système solaire !

Pendant longtemps, les astronomes ont pensé que seules les planètes géantes pouvaient avoir des anneaux : Saturne bien sûr — sans nul doute les plus spectaculaires —, mais aussi Jupiter, Uranus et Neptune, qui en arborent très fins et délicats.

Eh bien, des astres bien plus petits peuvent en avoir aussi... En 2016, des chercheurs en ont découvert autour de Chariklo, une comète de la famille des Centaures — ce qui était plutôt inattendu — et à présent, une équipe a annoncé en avoir mis en évidence autour d'Haumea.

Première planète naine connue à posséder un anneau

Mesurant 2.320 km dans sa plus grande longueur, Haumea est une planète naine de forme ellipsoïde — la longueur de ses trois axes : 2.320 km, 1.705 km et 1.025 km — découverte fin 2004. Son nom a été inspiré par la déesse hawaïenne de la naissance. Elle se situe bien au-delà de Neptune, jusqu'à 8 milliards de kilomètres du Soleil (elle est en moyenne à 43 fois la distance Terre-Soleil). Si nous vivions sur ce corps céleste, qui tourne assez vite sur lui-même, une année durerait en moyenne 285 ans ! C'est un peu plus que Pluton, autre planète naine de cette région, située, elle, entre 4,5 et 7 milliards de kilomètres de notre étoile.

José Luis Ortiz et son équipe ont profité du passage d'Haumea devant une étoile (l'occultation de l'étoile URAT1 533-182543 a été suivie par 12 télescopes), le 21 janvier 2017, pour collecter davantage d'informations sur la planète naine qu'il avait codécouverte 13 ans plus tôt. Quelle est sa densité ?, sa taille exacte ?, sa forme ?, a-t-elle une atmosphère ?, etc. Et là, surprise : un anneau d'environ 70 km ceint l'astre, qui, par ailleurs, possède deux lunes (Hiʻiaka et Namaka), dans son plan équatorial à quelque 2.287 km de sa surface.

« Notre découverte prouve qu'il y a beaucoup plus de diversité et d'imagination dans notre Système solaire que nous ne l'avions pensé », a souligné Bruno Sicardy, coauteur de l'étude publiée dans Nature.

© Jm Madiedo, J.L. Ortiz et al.