Sciences

Cassini se prépare à frôler les anneaux de Saturne

VidéoClassé sous :Astronomie , Système solaire , Cassini

La sonde Cassini va frôler toutes les semaines, jusqu'au 22 avril 2017, l'anneau le plus externe de Saturne et passera au-dessus des pôles jusqu'à 90.000 km. Cette séquence promet des vues sans précédent de ces structures annulaires et des petits satellites qui s'y promènent. Un prélude au plongeon final de cette mission, en septembre 2017.

Le 30 novembre 2016, après un coup de pouce gravitationnel donné lors de son 125e survol de Titan, Cassini a entamé la première phase du dernier acte de sa mission autour de Saturne qui a débuté en 2004.

Jusqu'au 22 avril 2017, la sonde spatiale de la Nasa et de l'ESA est programmée pour plonger tous les sept jours au plus près de l'anneau le plus externe de l'ensemble principal, l'anneau F« Nous appelons cette phase de la mission, "Ring-Grazing Orbits" » — que l'on peut traduire par « orbite en rase-mottes des anneaux » —, a expliqué Linda Spilker, de la mission Cassini. Son collègue Earl Maize, qui dirige la mission au JPL, précise toutefois que « même si nous nous rapprochons comme jamais de l'anneau F, nous resterons toujours à plus de 7.800 kilomètres », histoire de ne pas trop exposer le vaisseau aux poussières qui circulent. À ce propos, Cassini profitera tout de même de sa présence dans cet environnement pour justement capturer certaines de ces poussières et aussi pour « renifler » avec ses instruments les gaz qui y sont brassés.

Cassini va aussi étudier les lunes de Saturne

Ce point de vue sans précédent, avec une résolution pouvant atteindre 1 km par pixel, est donc une magnifique occasion d'étudier les anneaux emblématiques de la planète, et aussi toute la « ménagerie de petites lunes » (dixit la Nasa). Ces satellites — Pandore, Atlas, Pan et Daphnis, comme on peut le voir dans la vidéo (entre 43 s et 1 mn 18 s) — n'ont de cesse d'interagir avec Saturne en modifiant leurs structures... Certains sont même plus discrets ou en formation (voir les formes d'hélices repérées dans les anneaux). Cassini est sur leurs traces.

Enfin, au terme de ce cycle de 20 orbites, en mars 2017, la sonde, qui traversera l'ombre de la géante gazeuse, profitera du contre-jour pour rechercher d'éventuelles nuées de poussières dispersées, signe d'une activité météoritique.

Quelques mois plus tard, le 15 septembre 2017, Cassini, qui est bientôt à court de carburant, effectuera son plongeon final dans les couches nuageuses de Saturne, pour que tout risque de contamination des mondes potentiellement habitables entourant la planète soit écarté.