Santé

Un moustique qui pique vu au microscope

VidéoClassé sous :médecine , moustique , piqûre de moustique

-

Sur cette vidéo, on peut observer comment un moustique fait bouger sa trompe (ou proboscis, en marron) à la recherche d'un vaisseau sanguin dans la peau d'une souris anesthésiée. Contrairement à une seringue, celle-ci n'est pas rigide mais bel et bien souple. Il finit enfin par trouver son bonheur autour de la 20e seconde et commence à aspirer le sang qui passe à sa portée. © Choumet et al., Plos One, 2012

Les moustiques femelles se nourrissent de sang. Pour cela, elles doivent auparavant percer la peau puis les vaisseaux sanguins de leurs victimes. Dans leur trompe, appelée proboscis, on retrouve six pièces buccales. Quatre d'entre elles, que sont la paire de mandibules et la paire de maxilles, permettent de créer un passage jusqu'à la nourriture. Ainsi, les deux dernières, nécessaires à leur alimentation, entrent en jeu : l'hypopharynx qui envoie la salive, et le labium qui aspire le sang.

Dans cette vidéo, on peut voir que ce proboscis (ici en marron) est flexible une fois inséré dans la peau d'une souris anesthésiée. Grâce à cette souplesse, le moustique peut explorer la région à la recherche d'un vaisseau sanguin nourricier. Régulièrement, il ne trouve rien, ce qui ne l'empêche pas de marquer la peau d'un bouton qui gratte. Mais parfois, comme c'est le cas sur cette vidéo, il atteint son objectif.