Tech

Le mapping : un art lumineux à l'échelle d'une ville entière

VidéoClassé sous :technologie , mapping video , mapping 3D

Découvrez l'art du mapping 3D, ou mapping vidéo. Cette technique de vidéoprojection géante crée des animations et des décorations éphémères sur de vastes volumes, sculptures, façades, monuments... Des logiciels assurent une précision suffisante pour donner l'illusion de mouvements. Ici, l'artiste a changé d'échelle et joue avec une ville entière. Bien sûr, il s'agit d'une maquette, celle de Tokyo, centrée sur la Mori Tower. L'effet est saisissant... Bon spectacle !

Abonnez-vous à la lettre d'information Vidéos : nos vidéos qui sortent vraiment du lot.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Le mapping, appelé aussi fresque lumineuse, repose sur plusieurs technologies. Piloté par un ordinateur, un vidéoprojecteur envoie ses images des objets, de toutes formes et de toutes tailles, jusqu'à un immeuble entier. Cette technique assez novatrice est presque cinquantenaire. C'est en effet Disney, en 1969, qui en devint un précurseur en animant les visages de ses personnage dans l'attraction « La maison hantée », situé dans son parc d'attraction en Floride.

Depuis, elle a conquis de nombreux artistes, qui y ont recours pour des événements culturels, festifs, ou encore commerciaux comme dans celle-ci, créée pour le dixième anniversaire du quartier Roppongi Hills, à Tokyo, autour de la Mori Tower. L'animation illustre la richesse de la capitale niponne, la ville qui ne dort jamais.

Comment faire un mapping vidéo ?

Le mapping est aujourd'hui apprécié dans le monde entier. Au Québec, à Montréal, le genre plaît particulièrement puisque c'est là que se rencontre la plus grande concentration de mappings tout au long de l'année. De quoi susciter la création de nouveaux marchés publicitaires.

Comment fait-on ? Pour diffuser des images sur un bâtiment, il faudra dans un premier temps les concevoir à l'aide d'un logiciel de création graphique, comme After Effect. Dans un second temps, vous ajouterez les fichiers multimédias dans un logiciel comme Resolume, qui appliquera les vidéos ou les effets sur l'objet voulu. Il faudra alors définir son volume dans l'espace et le calibrer pour le vidéoprojecteur.

© Mori