Tech

Cheetah, le robot du MIT qui court jusqu'à 16 km/h

VidéoClassé sous :robotique , Boston Dynamics , robot cheetah

-

Le guépard est le vertébré terrestre le plus rapide au sprint. Des ingénieurs du MIT s'en sont inspirés pour concevoir leur robot. Taillé pour la course, cet engin peut atteindre la vitesse de 16 km/h, loin de la vitesse du félin mais avec une technique de course qui ressemble un peu à celle de son modèle vivant. Découvrez en vidéo cet intrigante machine qui court et saute avec une précision étonnante.

En 2012, Boston Dynamics avait dévoilé son robot quadrupède. C'est à présent au tour du MIT de révéler un prototype de ce genre. Avec une vitesse de pointe de 16 km/h, ce robot guépard, qui pèse à peu près le même poids que son alter ego naturel, saute et court avec une grande aisance. Cette avancée est due au développement d'un nouvel algorithme permettant une meilleure stabilité.

Lorsqu'un animal saute, ses pattes avant touchent le sol en premier, puis viennent les pattes arrière. Décrit de cette façon, cela paraît très simple. En réalité, les chercheurs du MIT ont dû programmer chaque patte pour qu'elle travaille indépendamment. Cette particularité permet au robot de garder une excellente stabilité et un bon équilibre lors de la course ou d'un saut.

Lorsqu'il bondit, un robot doit fournir une poussée importante pour s'élever dans les airs. Plus le robot court vite, plus la force d'impulsion doit être importante. Pour sauter correctement l'algorithme doit prendre en compte de nombreux paramètres différents : vitesse, hauteur du saut, qualité et linéarité du terrain, etc.

En s'inspirant de l'anatomie du guépard, les chercheurs du MIT ont pu développer des jambes à la fois agiles et rapides sur différents terrains. Contrairement à celui de Boston Dynamics, le prototype fonctionne intégralement à l'électricité, ce qui en fait un robot silencieux.

Financé par la Darpa (Defense Advanced Research Projects Agency), ce robot pourrait être utilisé dans le futur, lors de sauvetages ou pour des missions d'assistances. Le MIT espère continuer le développement de son prototype afin qu'il puisse atteindre des vitesses de l'ordre de 50 km/h. © MIT