Pour ne plus perdre de point bêtement, tout en restant attentif à la conduite, le spécialiste Coyote dispose de solutions éprouvées. © JamesQube, Pixabay, DP
Tech

Radars, dangers de la route, qu’est-ce qu’un outil de navigation efficace ?

Question/RéponseClassé sous :voiture , radar routier , Coyote
 

Perdre des points sur le permis de conduire n’est pas réservé aux chauffards. Pour ne pas rester les yeux rivés sur le compteur, les systèmes de navigation livrent des alertes afin de rouler en toute sécurité. Si certains font dans l’excès, d’autres allient la précision à l’efficacité.

Depuis l’arrivée des premiers radars automatisés fin 2003, les accidents de la route mortels ont radicalement chuté, mais les points sur le permis aussi. Entre les radars tronçon, de feux, les radars mobiles, de chantier, discriminant, les radars tourelle de nouvelle génération et la réduction à 80 km/h sur les doubles voies dénuées de séparateurs centraux…, il ne s’agit pas d’être un fou du volant pour se retrouver flashé et voir le nombre de points s’amenuiser. Si la plupart des automobilistes utilisent leur véhicule au quotidien pour des trajets inférieurs à 30 kilomètres, dont ils connaissent les embuscades et les dangers, pour les gros rouleurs vertueux, voire les professionnels de la route, il est difficile de conserver l’intégralité des précieux points du permis.

La parade pour éviter à la fois les dangers de la route et de perdre parfois un point sur un changement de limitation de vitesse ponctuel est connue depuis longtemps, avec les services de navigation dotés de système de prévention en temps réel. Outre le service collaboratif Waze, l’un des ténors du marché reste Coyote. Si ce dernier est payant, à l’usage, il coûtera de toute façon moins cher qu’un petit excès de vitesse et un stage de récupération de points. Il fait aussi gagner du temps et de l'argent en trouvant le meilleur itinéraire disponible selon la densité du trafic.

Disponible sous la forme d’application ou d’un véritable boîtier intelligent et pilotable par la voix, le service de Coyote se distingue par sa précision et son système d’alerte limpide. © Coyote

Alertes : moins, mais mieux

Sur la prévention des dangers et notamment ceux qui ont engendré la présence de radars fixes ou temporaires, Coyote permet d’obtenir des alertes visuelles plus facilement identifiables selon les types de danger. De même, hors des zones dites « dangereuses », Coyote alerte le conducteur lorsque sa vitesse est excessive. Coyote existe sous forme d’application GPS pour mobile (iOS, Android) pour 5,99 euros/mois, mais aussi en tant que boitier connecté doté d'un écran. La gamme comporte trois modèles (mini, Up et Nav+) dotés d’écrans de taille plus ou moins conséquente et fournis avec un support adapté. Il faut ajouter un abonnement de près de 13 euros pour bénéficier de l’ensemble des services de la marque. A noter que seul le Nav+ dispose d'un système de navigation GPS.

Véritablement conçu pour la route, contrairement à un mobile, l’appareil reste parfaitement lisible et son système de commandes vocales permet de ne pas lâcher le volant ou perdre la navigation en cas de coup de fil, par exemple. Contrairement à ses concurrents, le système d’assistance à la conduite, va également livrer moins d’alertes, mais celles-ci sont plus pertinentes. Au final, la conduite n’est pas perturbée par une multitude de signalements imprécis. Autre atout : sur les modèles Coyote Up et Nav+, lorsqu’un virage est identifié comme dangereux, le système vous indique à quelle vitesse réelle, et non théorique, vous pouvez vous y engager. Enfin, pour les pros, la marque propose d'équiper une voiture d'un traceur GPS afin de géolocaliser un véhicule perdu ou volé et également optimiser les trajets d’une flotte.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !