Comment entretenir une voiture électrique ? © Wikipedia
Tech

Comment entretenir une voiture électrique ?

Question/RéponseClassé sous :voiture électrique , batterie , entretien voiture électrique

Vous envisagez l'achat d'un véhicule électrique ? Parfait ! Ces derniers présentent un certain nombre d'avantages. Non seulement vous pourrez bénéficier de subventions mais le prix des recharges est bien moins cher qu'un plein de carburant. Toutefois, savez-vous comment entretenir ce type de voitures ?
 

Si une voiture classique dotée d'un moteur à combustion se compose de plusieurs milliers de pièces, les choses sont bien plus simples sur une voiture électrique. Oubliez l'embrayage, l'allumage ou les filtres. Exit la courroie de distribution, les bougies ou encore les vidanges annuelles.

La batterie d'une voiture électrique

La batterie est bien entendu le cœur des voitures électriques et son efficacité s'amoindrira avec le temps. Certains constructeurs avancent une capacité entre 70 % et 80 % au bout de huit années ou garantissent qu'elles permettront de rouler entre 150.000 et 250.000 kilomètres. 

Il y a donc quelques précautions à prendre. Par exemple si vous ne devez pas utiliser votre véhicule pendant une longue période, il n'est pas conseillé de le laisser branché en permanence. Rechargez-le à 100 % puis laissez-le se décharger petit à petit. Idéalement, le niveau de charge de la batterie doit se situer constamment entre 35 % et 70 %. En outre, la batterie ne doit pas être exposée à des températures extrêmes. Les cellules risqueraient de se détériorer. Ces mêmes conseils peuvent d'ailleurs être appliqués aux smartphones. Selon le modèle de la voiture, le coût d'une batterie s'élève entre 5.000 et 9.000 euros.

Lorsqu'une voiture électrique est immobilisée pour une longue période, il n'est pas conseillé de la laisser branchée en permanence. Idéalement le niveau de charge ne doit pas être inférieur à 35 %. © paulbr75, Pixabay, CC0 Public Domain

Le système de freinage d'une voiture électrique

Avec une voiture électrique, la conduite est globalement plus douce, les freins seront donc moins sollicités. En fait, lorsque le conducteur freine, le moteur électrique s'inverse pour ralentir le véhicule et par la même occasion, cela génère de l'énergie cinétique qui est envoyée à la batterie. C'est ce qu'on appelle le système de freinage de récupération. Les plaquettes subissent donc moins de pression que sur un véhicule classique. Cependant, il est évidemment important de les vérifier régulièrement.

Véhicule électrique : quid des liquides ?

Un véhicule électrique comporte moins de liquide qu'une voiture à combustion. On retrouve le liquide de frein, le liquide de refroidissement, le liquide de lave-glace et, dans certains cas, un liquide de transmission. Il faudra donc vérifier leur niveau.

Enfin, bien entendu, il vous reviendra de changer les essuie-glaces lorsque ces derniers commenceront à grincer sur le pare-brise.

Cela vous intéressera aussi
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !