Futura vous dévoile une sélection des meilleurs Media Center. © Pxhere.com

Tech

Media Center : quels sont les meilleurs logiciels ?

Question/RéponseClassé sous :Multimédia , Lecteurs audio , musique et ordinateur

Vous souhaitez pouvoir gérer, organiser et lire vos films, séries, photos et albums de musique facilement et rapidement ? Vous désirez en plus pouvoir en profiter tranquillement autant sur votre ordinateur que devant votre télévision ? Alors vous avez sûrement besoin d'un logiciel de Media Center. Futura vous présente les meilleurs d'entre eux.

Les Media Center sont des outils permettant de recenser, organiser, avoir des informations et bien sûr lire des contenus sur différents types de support, même si leur interface est souvent conçue pour être adaptée à une télévision : elle est généralement optimisée pour être visualisée d'une distance de trois mètres. Il est possible de trouver des Media Center sous forme de boîtier (assimilable à un petit PC de salon à relier à votre télévision) ou de programme. Futura s'intéresse aujourd'hui uniquement à la deuxième catégorie et vous présente sa sélection des meilleurs logiciels de Media Center.

Kodi

Créé en 2003 et nommé initialement Xbox Media Center (ou XBMC), Kodi est un lecteur multimédia libre qui était à l'origine destiné à la console de jeux Xbox avant d'être porté sur plusieurs systèmes d'exploitation : Windows, macOS X, Linux, iOS, Android, Raspbian et FreeBSD. Il est actuellement considéré comme la référence par la majorité des utilisateurs. Son principal point fort est de pouvoir être personnalisé de manière très pointue et de disposer d'une multitude d'extensions, dont certaines indispensables, développées par des membres actifs de sa large communauté.

Son interface est assez claire et peut être prise en main assez facilement par ceux qui sont habitués à se débrouiller seuls devant un ordinateur (les débutants devront être un peu plus patients et ne pas hésiter à se référer aux tutoriels et au forum pour trouver des réponses à leurs questions). Si son apparence ne plaît pas à l'utilisateur, celui-ci peut télécharger de nombreux thèmes alternatifs. Bien qu'il n'y ait pas de réel assistant, Kodi indique quand même comment débuter pour chaque catégorie de média, c'est-à-dire comment ajouter des fichiers à la médiathèque.

En ce qui concerne les contenus vidéo, Kodi permet de visionner ses films et ses séries tout en mettant à disposition de l'utilisateur de nombreuses informations : visuels, identité et photo des acteurs principaux, synopsis, nom du réalisateur, note des votants, genre, etc. Si le choix du film à regarder n'est pas arrêté, l'utilisateur peut en amont trier ses contenus par genre, par ordre alphabétique, ajouts récents, année de sortie, pays, acteur ou réalisateur pour avoir une meilleure visibilité avant de se décider. Kodi permet également de lire ses vidéos personnelles de vacances, anniversaire, fêtes, etc. Voilà pour les fonctionnalités de base... mais Kodi ne propose pas moins de 333 extensions rien que pour les contenus vidéo ! Il est impossible de toutes les énumérer, mais certaines semblent incontournables, on pense par exemple à OpenSubtitles.org pour chercher les sous-titres d'œuvres en version originale. D'autres permettent d'accéder directement à certaines chaînes TV, notamment américaines, ou au contenu stocké sur Google Drive.

Sur le plan de la musique, Kodi peut classer ses morceaux selon plusieurs critères : genre, artiste, album, titre, année, playlist, etc. Encore une fois, Kodi propose un grand nombre d'extensions pour écouter ses radios ou podcasts préférés. Grâce à l'outil CU LRC Lyrics, l'utilisateur peut télécharger les paroles de ses morceaux favoris. Il peut également importer ses photos, les trier de multiples façons et lancer un diaporama après les avoir filtrées à sa convenance. Enfin, pour que l'expérience sur télévision soit améliorée, Kodi est compatible avec des centaines de modèles de télécommande et avec la technologie CEC, il permet en outre d'utiliser des applications sur son smartphone ou sa tablette pour tout contrôler.

Kodi offre d’immenses possibilités de personnalisation pour améliorer votre expérience. © Kodi

Plex

Assurément, Plex veut devenir calife à la place du calife (Kodi en l'occurrence). Proposé sous la forme d'un freemium (une version de base assez complète gratuite et une version Premium pour débloquer de nouvelles fonctionnalités) et nécessitant la création d'un compte, Plex a été développé en se basant sur le code source de Kodi. Alors, pourquoi choisir Plex à la place de Kodi ? La réponse tient en une phrase : parce qu'il est un peu plus simple à utiliser pour les débutants. Preuve en est dès le départ : là où Kodi oblige à ajouter manuellement les dossiers contenant des médias, Plex guide l'utilisateur et lui propose une interface plus facile à comprendre.

En ce qui concerne les fonctionnalités, elles ressemblent forcément à celles de Kodi. Ainsi, l'utilisateur peut importer sur le serveur ses photos, sa musique, ses films, ses séries TV et ses autres vidéos. Au fur et à mesure que les contenus sont ajoutés à la médiathèque, Plex cherche en ligne toutes les informations qui s'y rapportent (sur le site de Lastfm pour la musique par exemple).

L'utilisateur peut alors classer ses médias selon un nombre important de filtres :

  • artiste, album, piste, titre, année, évaluation, date d'ajout, date de lecture ou genre pour la musique ;
  • genre, année, note, acteur, réalisateur, scénariste, pays, résolution ou langue des sous-titres pour les films et séries ;
  • date d'ajout, nom du dossier, marque et modèle de l'appareil photo, ouverture, vitesse, ISO ou objectif pour les photos.

Il a ensuite la possibilité d'annoter ses fichiers, de rédiger des descriptions, de les ajouter à ses favoris ou même de les télécharger s'il se sert d'un appareil lié. Le streaming n'a pas été oublié puisque Plex permet de regarder en direct de nombreuses chaînes de télévision du monde entier, ainsi que des Web shows et des flux d'actualités.

En passant au niveau Premium grâce au Plex Pass, l'utilisateur peut alors :

  • profiter de l'affichage des paroles, de playlists générées automatiquement selon l'humeur (à la manière de Spotify), de la recherche de morceaux similaires et collecter des métadonnées telles que les pochettes d'albums ou des biographies d'artistes ;
  • accéder à des bandes-annonces, interviews d'acteurs, secrets de tournage et des scènes coupées ;
  • bénéficier d'un étiquetage automatique, consulter selon un ordre chronologique défini ou importer automatiquement depuis un appareil mobile ses photos ;
  • synchroniser et accéder hors-ligne à tous ses contenus ;
  • activer et paramétrer le contrôle parental.

Plex est disponible sous Windows, macOS X, Linux et Free BSD. Il dispose aussi d'une application mobile sous iOS et Android.

Plex a été développé à partir du code source de Kodi. © Plex

MediaPortal

MediaPortal est un logiciel libre et gratuit de Media Center qui a été développé exclusivement pour Windows. C'est sans doute celui qui a l'interface la plus simple et la plus compréhensible pour les débutants, même si nous avons vu que Plex a fait des efforts de ce côté-là aussi.

MediaPortal propose toutes les fonctionnalités essentielles que l'utilisateur est en droit d'attendre d'un Media Center. Il permet en effet de trier, organiser et lire des fichiers vidéo, des DVD et des Blue-Ray tout en recherchant au préalable des métadonnées sur les œuvres en question : jaquette, poster, acteurs, biographies, etc. Il est aussi possible de regarder de nombreuses chaînes de télévision en live et même d'enregistrer les programmes en direct ou en différé (une carte TV est requise pour cette dernière fonctionnalité). Le logiciel embarque également un guide TV faisant office de véritable assistant : outre les informations sur les programmes, il permet de gérer ses chaînes plus facilement en les classant par groupe (sports, actualité, musique, etc.) et d'accéder à la base de données du site IMDB (référence pour tout ce qui concerne le cinéma et les séries) afin de connaître les moindres détails de ses programmes préférés.

L'utilisateur peut aussi écouter ses fichiers musicaux et profiter des éléments s'y rapportant : couverture d'album, photos, description, etc. De la même façon que ses concurrents, MediaPortal adopte un système de filtres pratique pour que l'utilisateur trie et choisisse sa musique efficacement : classement par genre, artiste, album, titre et taille de fichier. La création de playlists est aussi intégrée, elles peuvent être faites manuellement ou de manière automatique selon vos goûts. S'il veut découvrir de nouveaux artistes, l'utilisateur peut également écouter en streaming une des 10.000 stations de radio incluses en un clic. Et si cela ne suffit pas, il a toujours la faculté d'ajouter des flux Web comme Shoutcast ou ASX. En ce qui concerne les photos, MediaPortal peut scanner directement les disques durs et afficher les images sur la télévision, sous la forme d'un fond d'écran ou d'un diaporama plus dynamique avec des effets de transition et des musiques de fond.

De plus, MediaPortal inclut des fonctionnalités pour connaître la météo, lire des flux RSS, faire des recherches sur Wikipédia ou profiter des jeux intégrés (Tetris, Sudoku, etc.). Enfin, même s'il n'en offre pas autant que Kodi, MediaPortal possède un catalogue fourni d'extensions (plus de 250 tout de même !) qui permettent aux utilisateurs avancés d'essayer de nouvelles fonctions et de personnaliser leur expérience (Trakt pour que MediaPortal fasse des recommandations de programmes en fonction des goûts de chacun, à la manière de Netflix, SubtitleDownloader pour les sous-titres, Rockstar pour écouter vos playlists Spotify, etc.).
 

MediaPortal est le meilleur Media Center 100 % gratuit pour les débutants. © MediaPortal
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi