Futura propose une sélection des meilleurs jeux de course sur PC pour les amateurs de sensations fortes. © Codemasters

Tech

Quels sont les meilleurs jeux de course sur PC en 2019 ?

Question/RéponseClassé sous :jeux vidéo , courses de voitures , pilotage virtuel

Vous êtes fan de jeu de course sur PC et vous vous remettez au pilotage virtuel ? Que vous vouliez avoir les mêmes sensations que Lewis Hamilton sur une F1, froisser de la tôle comme à l'époque de Destruction Derby ou être grisé par la vitesse de bolides futuristes, Futura vous présente sa sélection des meilleurs jeux de course sur PC à l'heure actuelle. Démarrons l'année sur les chapeaux de roues ! 

Dans le monde du jeu vidéo, les jeux de course tiennent une place particulière, car leur apparition est quasiment concomitante à celle des premiers jeux vidéo ; ils ont toujours été populaires, quelles que soient les époques. Ainsi, les moins jeunes se souviennent peut-être d'Astro Race de Taito, sorti en 1973 ou, la décennie suivante, d'Out Run de Sega, qui a occupé de longues années une place de choix dans les salles d'arcade.

Si l'on doit résumer le genre des jeux de course en quelques mots, il se divise en deux grandes catégories : les jeux de simulation qui ont une approche réaliste de la conduite, de la vitesse et des effets physiques, et les jeux d'arcade privilégiant les vitesses insensées et les effets spectaculaires. La sélection qu'a opérée Futura devrait normalement combler les attentes des joueurs des deux mondes. 

GRIP : Combat Racing

Conçu en partie grâce à une campagne de financement participatif sur Kickstarter, le titre créé par Caged Element, studio ayant récupéré d'anciens développeurs du mythique Rollcage, prend la forme d'un jeu de course futuriste dans un monde ravagé par la pollution industrielle, presque post-apocalyptique.

GRIP : Combat Racing est évidemment tourné « arcade ». Ici, pas question de freiner, juste de ralentir le minimum possible pour éviter les obstacles jonchant la piste. Les victoires confèrent des points d'expérience qui servent à débloquer de nouvelles voitures et de nouveaux éléments de personnalisation. Chaque bolide a des pouvoirs uniques qui permettent au joueur d'appréhender les courses de manière différente : ainsi, on pourra sauter par-dessus les obstacles ou même rouler sur les murs et les plafonds pour les éviter. Les plus malins trouveront sans doute des raccourcis ou des chemins alternatifs pour gagner de précieuses secondes.

La sensation de vitesse est excellente et très bien retranscrite. En outre, le jeu a tendance à en rajouter en ce qui concerne les effets physiques des collisions avec des éléments du décor, le véhicule faisant de nombreux bonds impressionnants avant de se stabiliser. Sur le plan du contenu, GRIP : Combat Racing est bien pourvu. Sa campagne principale comporte 33 épreuves qui ne sont pas jamais répétitives et intègrent au fur et à mesure les nouveaux éléments de gameplay, rendant le challenge plus ardu. Des modes supplémentaires sont présents, à commencer évidemment par le multijoueur, mais aussi la possibilité de course à élimination, de match à mort dans une arène ou de suivre un véritable « parkour ».

GRIP : Combat Racing est sorti également sur PS4, Xbox One et Nintendo Switch.

Défiez les lois de la physique avec GRIP : Combat Racing ! © Wired Productions

F1 2018

En ce qui concerne la Formule 1, la série de Codemasters est ce qui se fait de mieux en simulation de course depuis 3 ans. La question était de savoir si la nouvelle mouture, F1 2018, allait réussir à apporter son lot d'améliorations et d'innovations par rapport à celle de l'année précédente. La réponse est affirmative.

Tout d'abord, sur le plan visuel, les développeurs ont retouché le moteur du jeu : les graphismes sont plus fins et détaillés, les textures plus vives et les effets de lumière mieux rendus. Ensuite, les sensations de conduite sont meilleures que celles de l'opus précédent, qui avait déjà placé la barre bien haut ! On apprécie notamment le travail réalisé dans les virages et la manière dont est retranscrit l'effet des vibreurs sur les suspensions des voitures. Le pilotage est toujours aussi exigeant sur le plan des freinages et des transferts de masse, les prises de risque inconsidérées se concluant fréquemment par des têtes à queue. Mais les débutants peuvent se rassurer, car F1 2018 propose de nombreuses options pour assister ou non la conduite, chaque joueur détermine donc la complexité du pilotage.

Le cœur du titre, F1 2018, reste le mode Carrière, qui reprend la recette ayant fait son succès, et offre son lot de nouveautés. Le joueur doit d'abord créer son pilote, puis choisir l'écurie pour laquelle il va courir. Ce choix n'est pas anodin, les équipes les plus cotées ayant des exigences supérieures en matière de résultats. Ainsi, si le joueur n'arrive pas à atteindre les objectifs fixés, son contrat ne sera pas renouvelé et il devra aller chercher un baquet chez un constructeur moins huppé.

Inversement, si les ambitions sont accomplies, alors le développement de plusieurs pièces simultanément est possible et le délai de conception est réduit. Le mode multijoueur en ligne a été aussi amélioré : il y a désormais beaucoup moins de latence et de déconnexions. De plus, le jeu attribue une note de fair-play aux joueurs en fonction de leur conduite, les plus respectueux pouvant ensuite se retrouver pour rouler ensemble. Le jeu est également disponible sur PS4 et Xbox One.

Le pilotage est très technique et exigeant sur F1 2018, mais les débutants peuvent activer des aides à la conduite. © Codemasters

Wreckfest


Les anciens se souviennent de Flat Out, sorti en 2004, qui reste une des références des jeux de course dits « de démolition ». Après des années creuses, le studio Bugbear Entertainment revient et offre les bases de ce qui pourrait être une nouvelle série avec Wreckfest.
Dans ce jeu, le premier point qui étonne est la beauté des graphismes proposés par les développeurs, qui, rappelons-le, font partie d'un studio indépendant, et donc, ont des moyens réduits par rapport aux géants de l'industrie. Ceux-ci sont bien détaillés, avec des couleurs vives et une modélisation travaillée.

Le moteur physique est particulièrement intéressant puisqu'il rend de manière convaincante le ressenti dans les virages, les collisions et la stabilité du véhicule. Les courses ressemblent à du stock-car dans lequel les règles ont été abolies : les contacts font partie intégrante du gameplay et les meilleurs trouveront le moyen le plus efficace de se servir des chocs physiques pour évoluer de manière optimale sur la piste. Néanmoins, attention à l'état de votre voiture, celle-ci pouvant prendre feu ou perdre de nombreuses pièces. La sensation de vitesse est bien rendue et il faudra un peu de maîtrise pour enchaîner les dérapages sur les virages successifs.

En ce qui concerne le mode principal, la Carrière propose 5 championnats que le joueur peut débloquer au fur et à mesure de sa progression. Les épreuves sont variées, obligeant le pilote à changer régulièrement de véhicule, et n'imposent pas forcément de terminer premier pour remporter des points qui serviront à améliorer la rapidité et la solidité de votre engin. Wreckfest donne la possibilité aux amateurs de simulation de gérer multiples réglages : frein, transmission et suspensions.

Le jeu sera aussi disponible dans le courant de l'année 2019 sur PS4 et Xbox One.

Wreckfest a été développé par les créateurs du mythique Flat Out. © THQ Nordic

Forza Horizon 4

Développée par Playground Games, la série Forza Horizon est, depuis 6 ans, l'une des licences de jeu de course les plus populaires, certaines personnes achetant une Xbox One juste à cause de l'exclusivité du titre sur console ! Forza Horizon 3 ayant été un énorme succès, les fans attendaient avec impatience ce nouvel opus 2 ans plus tard. Ils ne sont pas déçus.

Le principe est toujours le même, le joueur va explorer de bout en bout une île pour participer aux courses qu'elle propose. Dans ce volet, c'est la Grande-Bretagne qui est à l'honneur, n'importe qui peut reconnaître ainsi les spécificités de ses paysages, ses longues plaines vertes, ses villages pittoresques et sa campagne sur laquelle plane un lourd brouillard. De fait, les décors sont moins variés que le volet précédent en Australie, mais sont plus beaux, plus vivants et très réalistes. La sensation de vitesse est excellente et le rendu des effets de lumière est plus précis.

Le contenu du jeu est gigantesque et désormais les points de récompense sont dépensés pour améliorer les véhicules, chacun ayant son arbre de compétences. Étant donné qu'il y a plus de 450 engins potentiellement améliorables dans Forza Horizon 4, le joueur rentre dans ses frais en ce qui concerne la durée de vie du titre ! En supplément, l'éditeur programme très régulièrement des défis dont les récompenses vaudront largement le temps investi.

Forza Horizon 4 introduit deux grosses nouveautés alléchantes. Tout d'abord, il propose un système de saisons dont le principe est simple : chaque semaine, les saisons changent (printemps, été, automne, hiver) et donnent lieu à des championnats spéciaux pour une durée limitée. Ainsi, les décors évoluent, et, dans une certaine mesure, les conditions de jeu sont différentes, la conduite sur neige n'étant évidemment pas la même que celle sur bitume. La deuxième nouvelle fonctionnalité est le « Monde Partagé » : jusqu'à 72 joueurs peuvent se retrouver en même temps sur la même carte que vous et peuvent vous proposer de rejoindre leur convoi afin de réaliser certaines épreuves, donnant ainsi au jeu un côté convivial et communautaire plus poussé.

Forza Horizon 4 est aussi disponible sur Xbox One.

C’est sur les routes de Grande-Bretagne que les joueurs doivent montrer leur habileté dans Forza Horizon 4. © Microsoft
Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Cela vous intéressera aussi