Tech

Dégroupage total et dégroupage partiel, quelle différence ?

Question/RéponseClassé sous :Internet , dégroupage total , dégroupage partiel
Répartition géographique du dégroupage en France (2010). © ariase.com

Dans une optique de libre concurrence (réglementation européenne), France Télécom est tenu de louer une partie de ses infrastructures aux opérateurs alternatifs : Alice, Bouygues, Darty, Free... Que ce soit dans les fréquences basses (téléphone) ou hautes (ADSL).

Le dégroupage total

Ces fournisseurs peuvent ainsi proposer des offres globales téléphone/ADSL/télévision qu'ils gèrent entièrement : il n'y a qu'une seule facture à payer et plus d'abonnement mensuel à verser à France Télécom.

Le dégroupage partiel

Avec le dégroupage partiel, les opérateurs alternatifs gèrent uniquement la connexion ADSL. France Télécom conserve la maîtrise de la ligne basses fréquences, donc son abonnement mensuel. D'abord concentré autour des grandes et moyennes agglomérations, le dégroupage gagne chaque année du terrain mais n'est pas encore étendu à tout le territoire. 

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

Créée en 2006, l’association « Pôle du cœur » a pour objet de :
- promouvoir le Pôle Cardiovasculaire de l’Hôpital Européen Georges Pompidou, dans ses actions de soins, de recherche médicale, d’enseignement et de prévention ;
- participer à l’information du grand public dans le domaine cardiovasculaire ;
- favoriser les échanges internationaux du Pôle Cardiovasculaire.