Le planeur hypersonique russe Avangard a une vitesse de croisière de l’ordre de Mach 20, soit 25.000 km/h. © Maxal Tamor, Adobe Stock
Tech

Quel est le missile le plus rapide au monde ?

Question/RéponseClassé sous :Guerre du futur , Russie , missile
 

Les missiles les plus rapides se déplacent plus vite que le son. Non seulement à des vitesses supersoniques. Mais même, à des vitesses dites hypersoniques, c'est-à-dire au moins 5 fois plus élevées que celle du son. Certains atteignent même des vitesses incroyables, supérieures à 20 fois la vitesse du son. Parmi eux, le missile russe Avangard est pour l'heure, le plus rapide au monde.

Cela vous intéressera aussi

[EN VIDÉO] L'aéronef radiocommandé le plus rapide du monde  Cet aéronef radiocommandé est devenu le plus rapide du monde ce 19 janvier 2021 grâce à son pilote, Spencer Lisenby. Il n’a pas d’hélice, pas de moteur, ni de réacteur et pourtant, cet appareil vient d’atteindre la vitesse de 882 km/h en n’exploitant rien d’autre que la force des masses d’air en montagne. © Dynamic Soaring 

Un missile, c'est une arme guidée et propulsée par une fusée. Son objectif : délivrer une charge conventionnelle ou nucléaire avec la meilleure précision possible. Et généralement, à grande vitesse. Des missiles, il en existe de nombreux types. On peut par exemple les classer en fonction de leur portée. Il y a ainsi les missiles de courte ou de longue portée. Mais on peut aussi distinguer les missiles balistiques et les missiles de croisière.

Les missiles de croisière classiques voyagent généralement à une vitesse qui n'excède pas les 1.000 km/h. Plus de 3.600 km/h, tout de même, pour le missile nucléaire français air-sol moyenne portée amélioré (ASMPA). Mais les missiles de croisière dits hypersoniques peuvent aller bien plus vite. Pour mériter leur dénomination, ils doivent d'ailleurs être lancés à une vitesse d'au moins cinq fois la vitesse du son (Mach 5), c'est-à-dire d'au moins 6.000 km/h. La Russie, par exemple, annonce que son Zircon -- nom de code 3M22 Tsirkon --, tiré depuis un navire -- de surface ou sous-marin -- et qui pourrait être déployé d'ici 2027 peut atteindre une vitesse de croisière de 8 fois la vitesse du son. On n'est pas loin des 10.000 km/h ! C'est un peu la même chose concernant un autre modèle, le BrahMas-II.

Presque 30 fois la vitesse du son !

Opérationnel depuis 2017, le missile aérobalistique Kinjal -- une arme russe, toujours --, peut, quant à lui, atteindre Mach 10, soit quelque 12.000 km/h. Ce qui distingue les missiles balistiques, c'est que leur trajectoire se situe essentiellement en dehors de l'atmosphère terrestre. De quoi voyager sur des distances intercontinentales. Alors que les missiles de croisière sont propulsés de manière constante, les missiles balistiques, eux, ne le sont que sur une partie de leur phase ascensionnelle. Ils atteignent alors Mach 20. Et même Mach 23 lorsqu'ils pénètrent à nouveau dans l'atmosphère.

Le Dongfeng-5B, développé par la Chine, par exemple, frôle les 27.000 km/h. Alors que le Dongfeng-41 est annoncé comme dépassant les 30.000 km/h.

Voici l’Avangard, le planeur hypersonique développé par la Russie. © Aicrovision, Adobe Stock

Les planeurs hypersoniques -- ou Hypersonic Glid Vehicule (HGV) -- sont lancés par ce type de missiles balistes. Le Air launched rapid responsase weapon (AGM-183 ARRW) américain est de ceux-là. Il pourrait atteindre les Mach 20 lorsqu'il sera opérationnel d'ici 2023.

La Russie, elle, annonce d'ores et déjà que son planeur hypersonique baptisé Avangard manœuvre à Mach 20 à une altitude de 100 kilomètres. Soit une vitesse de croisière d'environ 25.000 km/h ! Et il aurait même atteint Mach 27, c'est-à-dire plus de 33.000 km/h. Pour un engin qui peut porter des charges nucléaires et changer de cap de manière totalement imprévisible, ce n'est pas rien.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !