Un VPN peut protéger votre vie privée d'organisations tierces comme les gouvernements ou régies publicitaires, mais encore faudrait-il qu'il ne collecte pas également vos données à des fins malveillantes. © Kevin Paster, Pexels
Tech

Pourquoi faut-il se méfier des VPN gratuits ?

Question/RéponseClassé sous :cybersécurité , connection , Sécurité

Vous pouvez télécharger une variété d'applications VPN gratuites sur Google Play ou l'App Store d'Apple, mais vous ne devriez pas. On vous explique pourquoi.
 

Cela vous intéressera aussi

En utilisant un VPN, vous accordez une grande confiance à son prestataire. Bien sûr, un VPN empêche votre fournisseur d'accès à Internet ou l'opérateur de votre hotspot Wi-Fi d'espionner votre navigation. Mais cela n'empêche pas l'opérateur du serveur VPN d'en faire de même.

Lorsque votre trafic quitte le VPN, l'opérateur du serveur VPN peut voir les sites web auxquels vous accédez. Si vous accédez à des sites HTTP non cryptés, l'opérateur VPN peut voir le contenu complet des pages. L'opérateur peut conserver des journaux sur ces données ou les vendre à des fins publicitaires.

Disons-le ainsi, lorsque vous utilisez un VPN, vous empêchez le hotspot de l'hôtel ou de l'aéroport et votre fournisseur d'accès Internet d'espionner votre trafic. Mais vous laissez le fournisseur de VPN espionner votre trafic à la place. Pourquoi feriez-vous confiance à un fournisseur de VPN gratuit dont vous n'avez jamais entendu parler ?

Le problème des VPN « gratuits »

Une enquête récente de Metric Labs, a attiré l'attention sur ce problème. Elle a révélé que la majorité des applications VPN gratuites ont des liens avec la Chine et que 86 % d'entre elles ont une politique de confidentialité insatisfaisante. Certaines indiquent explicitement qu'elles transfèrent les données des utilisateurs vers la Chine. La plupart d'entre elles avaient des courriels d'assistance à la clientèle pointant vers des comptes de messagerie personnels génériques, sur des services comme Gmail ou Hotmail. Ces services ne semblent pas dignes de votre confiance.

Si vous utilisez un VPN pour protéger votre vie privée ou échapper à la censure d'Internet, vous n'avez probablement pas envie d'utiliser un VPN basé en Chine. La Chine mise à part, vous ne voudriez pas non plus utiliser un VPN louche hébergé dans un pays dont le gouvernement est moins répressif. La société peut simplement capturer et vendre vos données. Ou elle peut conserver de nombreux logs et, si vous utilisez un VPN pour quelque chose comme BitTorrent, vous ne voulez probablement pas en choisir un qui enregistre tout votre trafic.

Certains navigateurs, comme Edge, proposent un VPN, mais celui-ci est très limité en fonctionnalités et en données. © Microsoft

Ce que vous devriez utiliser à la place

Restez à l'écart des VPN gratuits. L'hébergement d'un serveur VPN est coûteux, alors pourquoi ces entreprises vous donneraient-elles un service gratuit sans en tirer quelque chose ?

Toutefois, comme VPN gratuit pour une utilisation occasionnelle, nous recommandons TunnelBear ou PrivadoVPN qui tous deux offrent les garanties nécessaires pour être considérés comme sûrs (localisation, politique no-logs, etc.). Le modèle économique de l'entreprise consiste à vous vendre des données VPN illimitées. C'est comme un échantillon gratuit chaque mois, mais cela peut suffire si vous n'avez besoin qu'occasionnellement d'un service VPN.

Si vous voulez vraiment utiliser un VPN pour protéger votre vie privée, faire du torrenting, contourner la censure ou contourner les restrictions géographiques en ligne, nous vous recommandons de faire des recherches et de payer pour un service qui vous semble digne de confiance. Nous avons un guide des meilleurs services VPN. Votre prestataire VPN se trouve entre vous et tout votre trafic en ligne, et il peut le voir. Vous devez trouver une entreprise ayant une politique de confidentialité et une réputation solides. Vous devrez payer pour cela.

Pour une confidentialité et un anonymat absolus, vous devriez essayer Tor. Tor est gratuit, mais il est loin d'être aussi rapide qu'un VPN. Ce n'est pas un outil à utiliser pour l'ensemble de votre trafic Internet.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !