Le Bitcoin (BTC) est-il différent de l’Ethereum (ETH) ? © CLement, Adobe Stock
Tech

Le Bitcoin (BTC) est-il différent de l’Ethereum (ETH) ?

Question/RéponseClassé sous :Cryptomonnaies , BitCoin , Ethereum

On a tendance à croire que le Bitcoin (BTC) et l'Ethereum (ETH) sont des cryptomonnaies qui se ressemblent. Mais en vérité, il existe des différences entre ces actifs.

Cela vous intéressera aussi

Bitcoin (BTC) et Ethereum (ETH). Deux cryptomonnaies, des histoires différentes. Si le premier est considéré comme le roi des cryptomonnaies, le deuxième, lui, pourrait être désigné comme le prince. Pour cause, l'un ne va presque pas sans l'autre, et les deux actifs numériques caracolent dans le peloton de tête des cryptomonnaies sur le marché. Ils sont peut-être semblables sur un point - ce sont des monnaies électroniques - mais les différences sont légion.

D’où viennent le Bitcoin (BTC) et l’Ethereum (ETH) ?

Avant de nous intéresser aux similitudes et aux dissemblances entre le Bitcoin (BTC) et l'Ethereum (ETH), nous pensons qu'il est bien de faire un bref historique des deux actifs numériques.

Bitcoin (BTC) est une cryptomonnaie lancée en 2009 par Satoshi Nakamoto, un pseudonyme. Il est vrai que le concept de la monnaie électronique existait depuis des années avant 2009, mais le Bitcoin (BTC) reste et demeure la première cryptomonnaie au monde.

Détail intéressant : depuis son lancement, il se hisse au sommet de la chaîne des monnaies électroniques. En matière de capitalisation, il a le montant le plus élevé. Rien qu'à la fin de juillet 2020, sa capitalisation boursière était d'environ 200 milliards $ et à l'heure où nous écrivons cet article, 1 BTC vaut 50 227 $.

Si Satoshi Nakamoto est le père du Bitcoin (BTC), dans le cas de l'Ethereum (ETH), on parle plutôt du génie de Vitalik Buterin. À 27 ans, l'informaticien, entrepreneur et cryptophilanthrope devient milliardaire grâce à son invention : Ethereum (ETH). Avec une capitalisation boursière de 35 milliards $, son produit se place à la deuxième position dans le classement des cryptomonnaies. Au moment où nous rédigeons cet article, le cours de l'ETH est de 3 317 $.

Quelles sont les similitudes entre BTC et ETH ?

Même s'ils ont des histoires différentes, le Bitcoin (BTC) et l'Ethereum (ETH) ont des caractéristiques communes. En fait, ces caractéristiques sont communes à toutes les cryptomonnaies. Passons-les en revue.

Le premier point de ressemblance entre les deux actifs numériques, c'est qu'ils fonctionnent sur la base d'un système décentralisé. Cela signifie qu'ils ne dépendent ni d'une autorité centrale ni d'un gouvernement. De ce fait, ils offrent une liberté absolue à leurs utilisateurs qui peuvent effectuer des transactions sans se plier aux mêmes règles admises pour la monnaie fiduciaire.

Par ailleurs, BTC et ETH fonctionnent sur la base d'une blockchain. Le rôle de la blockchain est de regrouper, d'ordonner et de protéger les transactions qui sont réalisées par les utilisateurs. Ces derniers effectuent du mining de cryptomonnaies en utilisant leurs ordinateurs et contribuent ainsi au développement et à la sécurité de la blockchain ou chaîne de blocs.

Actuellement, le Bitcoin (BTC) et l'Ethereum (ETH) prennent appui sur le système Proof of Work (preuve de travail). Il permet de valider un bloc de transactions et d'offrir une récompense aux mineurs les plus rapides. Certes, la fonction de hachage diffère entre les deux cryptomonnaies (Keccak-256 pour ETH et SHA-256 pour BTC). Néanmoins, dans les deux cas, la fonction repose sur un hachage en 256 bits et le principe du mining reste le même.

Un dernier point de similitude : BTC et ETH sont disponibles sur plusieurs plateformes d'exchange. Binance, Coinbase, Kraken, Gemini, Bittrex... Presque toutes les bourses de cryptomonnaies proposent de réaliser des transactions en utilisant le Bitcoin (BTC) et l'Ethereum (ETH). De plus, les modes d'acquisition de ces actifs sont généralement les mêmes. Il est possible d'opter pour l'échange pair-à-pair ou de déposer de l'argent liquide auprès des distributeurs.

Quelles sont les différences entre le BTC et ETH ?

Comme nous l'avons vu, les similitudes entre le Bitcoin (BTC) et l'Ethereum (ETH) abondent. Pour autant, il existe des différences fondamentales entre ces cryptomonnaies.

Première différence : Les frais de transaction

Les frais de transaction définissent la rapidité de traitement par les mineurs. Pour le Bitcoin (BTC), lorsque le montant est élevé, les mineurs sont stimulés et traitent plus rapidement la transaction. À l'inverse, si les frais sont relativement bas, le traitement risque d'être plus long, car il faudra attendre l'arrivée de quelques blocs avant l'intégration de la transaction.

Avec l'Ethereum (ETH), le principe diffère. Tout repose sur un système de « gaz ». Chaque transaction correspond à un coût de calcul qui est défini en « gaz ». Pour illustrer, on peut comparer le « gaz » de l'ETH à l'essence qui est insérée dans le réservoir d'une voiture pour la faire avancer. Pour ainsi dire, le « gaz » permet de faire fonctionner l'Ethereum (ETH). Le nombre de gaz que requiert une opération définit les frais qu'il faut payer aux mineurs.

Deuxième différence : La taille des blocs

Pour le Bitcoin (BTC), la taille des blocs est limitée à 1 Mo. Cependant, pour des questions de scalabilité, il y a eu une mise à jour qui a permis d'accroître la taille des blocs. Cette opération a permis de lancer une nouvelle cryptomonnaie dérivée du Bitcoin (BTC) : le Bitcoin Cash (BCH).

Pour ce qui est de l'Ethereum (ETH), la taille des blocs est déterminée en fonction de la quantité maximale admissible de gaz. Un bloc ne peut pas admettre plus de 6,7 millions de gaz.

Troisième différence : La limite de tokens

Le réseau Bitcoin (BTC) prévoit une circulation de 21 millions de tokens au total. D'après les analystes, le dernier token sera émis en 2140. Une fois que ce sera fait, plus aucun token ne sera lancé, c'est d'ailleurs ce qui donne un caractère rare à la cryptomonnaie. Actuellement, selon les spécialistes, 88 % de tokens ont déjà été minés. Notons que pour gérer l'émission de BTC, le réseau utilise un système de Halving. À chaque 210 000 blocs, un Halving a lieu, ce qui permet de réduire par deux la rémunération des mineurs. 

L'Ethereum (ETH) suit un mode de fonctionnement différent de celui du Bitcoin (BTC). Avec lui, il n'y a aucune limite de tokens en circulation. Autrement dit, il ne risque pas d'y avoir une disparition de l'ETH, même en 2140 ! Toutefois, la récompense des mineurs d'ETH est beaucoup moins attractive que celle des mineurs de BTC. Ils ne perçoivent que 2 ETH.

Quatrième différence : l’objectif

L'objectif lié à la création des deux cryptomonnaies est sans doute ce qui constitue la plus grande différence entre elles. Bien que nous la mentionnions en dernière position, elle n'en est pas moins importante.

Au sens strict, le Bitcoin (BTC) est une monnaie électronique pure. Il est pensé et conçu par Satoshi Nakamoto dans le but de permettre à ses utilisateurs de réaliser des transactions. Ainsi, il a été fabriqué afin de devenir une alternative directe et parfaite à la monnaie fiat et au système bancaire traditionnel. En clair, le BTC a été créé afin de remplacer le dollar ($), l'euro (€), etc.

À l'inverse, toujours au sens strict, Ethereum (ETH) n'est pas une cryptomonnaie. En vérité, le nom de la monnaie électronique, c'est Ether. Ethereum, c'est le nom du processus qui supporte l'Ether. Comme le Bitcoin (BTC), l'Ether existe pour offrir la possibilité de faire des transactions pair-à-pair. Toutefois, Ethereum (ETH) va au-delà du concept de la simple cryptomonnaie.

L'optique dans laquelle Vitalik Buterin a créé Ethereum, c'est pour faciliter le développement des applications décentralisées (DApp) à partir des « smart contrats ». Donc, le processus est fabriqué pour accueillir des applications. D'ailleurs, parce qu'ils sont séduits par les caractéristiques de l'Ethereum, plusieurs professionnels s'en servent dans divers domaines : banque, industrie, hébergement, art, finance, stockage de données, etc.

Le Bitcoin (BTC) et l'Ethereum (ETH) sont des actifs numériques dont les objectifs sont différents. Le mode de fonctionnement aussi n'est pas le même. Par-dessus tout, alors que le premier est créé pour permettre de réaliser des transactions sans les contraintes relatives à la monnaie fiat, le deuxième est pensé surtout pour héberger des applications.

Abonnez-vous à la lettre d'information La question de la semaine : notre réponse à une question que vous vous posez, forcément. Toutes nos lettres d’information

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !