Tech

Aston Martin DB5 : vue frontale de l’H1PP0, en forme d'hippopotame

Diaporama - Digital painting : des voitures mythiques en animaux sauvages
PhotoClassé sous :Tech , photographe , graphisme
Aston Martin DB5 : vue frontale de l’H1PP0, en forme d'hippopotame
Abonnez-vous à la lettre d'information Photos : chaque semaine, deux sujets traités à travers des photos remarquables.

!

Merci pour votre inscription.
Heureux de vous compter parmi nos lecteurs !

C'est une simple lampe pour chambre d'enfants qui a sonné le top départ de cette série « Ride of the wild ». Aperçue dans un catalogue d'articles d'occasion, sa forme de tête d'hippopotame ressemblait au capot d'une voiture. Un « je ne sais quoi » qui a inspiré ses autres créations, toutes formulées à base de « Et si c’était vrai… ».

Voici donc l'Aston Martin DB5 de 1963, la célèbre et mythique voiture toujours présente au casting de James Bond, revisitée selon l'imagination de Frédérique Müller : une certaine idée de l'opulence à la mesure des moyens financiers de son possesseur. Tout en courbes voluptueuses, qui inspire la douceur d'une vie matériellement confortable mais de couleur gris acier, suggérant un tempérament du même acabit. Et toujours la paire d'oreilles bien reconnaissable du grand mammifère et des phares aux paupières lourdes...

© Frédéric Müller, tous droits réservés