Tech

Localisé par mon portable

Dossier - Tous sous surveillance ?
DossierClassé sous :télécoms , CNIL , surveillance

-

Caméras de surveillance au coin de la rue, localisation de votre téléphone par votre patron, images satellites qui montrent jusqu'au détail de votre serviette de bain, puce électronique sous la peau pour entrer au carré VIP d'une boîte à la mode... Sommes-nous tous aujourd'hui réellement sous surveillance ?

  
DossiersTous sous surveillance ?
 

Ootay? C'est sous cet acronyme limpide que la société Ilico-net (www.ilico-net.com) commercialise depuis deux ans un service de géolocalisation par le biais du téléphone portable.

Grâce à Ootay Famille, une mère de famille inquiète peut localiser sur Internet le portable de chacun de ses enfants à sa demande (jusqu'à 15 portables différents), pour quelques euros par mois. Une fois inscrite au service, notre mère de famille se connecte à Internet lorsqu'elle veut localiser sa fille qui traîne à la sortie des cours. En quelques clics et en quelques secondes, elle sait à peu près où est son téléphone portable. Seul hic, il faut que le portable soit allumé ! Alors, les jeunes, éteignez vos portables pour aller danser tranquillement ! Selon quel principe ? Les téléphones portables fonctionnent grâce à un réseau d'antennes relais, qui couvre quasi tout le territoire, à l'exception de quelques zones blanches où aucun téléphone portable ne fonctionne. Lorsque vous téléphonez ou recevez un appel, la communication passe par une de ces antennes avant d'être acheminée dans le circuit filaire habituel.

Chaque appel est donc lié à une antenne spécifique. À chaque antenne correspond une « cellule » qui représente la zone qu'elle peut couvrir. Si on ne peut pas localiser avec précision votre téléphone portable, votre opérateur sait dans quelle cellule il se trouve, ce qui lui donne déjà une bonne idée. En ville, la précision généralement constatée est de l'ordre de 300 mètres. En zone périurbaine, elle est plutôt d'environ 600 mètres. En zone rurale, la précision varie de 1 à 8 kilomètres. L'information peut encore être précisée par la mesure de la puissance nécessaire pour atteindre le portable.

© Ootay

S'il est très éloigné de l'antenne relais, le signal mettra quelques millièmes de seconde supplémentaires pour aboutir. En transformant ce temps en distance, la localisation peut donc être affinée (100 mètres en milieu urbain, 1 kilomètre en milieu rural). Dès qu'il est allumé, même lorsque vous ne l'utilisez pas, votre téléphone portable (quel que soit le modèle, même basique) est donc localisé à quelques centaines de mètres près par votre opérateur pour assurer vos communications et permettre aux merveilleuses ondes de la conversation de vous relier à votre interlocuteur.

Que fait la police ?

Dans le cadre d'une information judiciaire, la police peut accéder aux informations de localisation que lui fournissent les opérateurs selon trois modes : l'identification de cellule et le différentiel de temps déjà mentionnés. Mais lorsque le portable est en mouvement, la police peut aussi demander une triangulation qui croise les données de trois antennes relais. Mais pour le temps réel, la solution optimale (si la cible de la surveillance ne s'en aperçoit pas) consiste à placer une balise sur le véhicule ou sur la cible elle-même. Il suffit de disposer d'un agent secret en état de marche (de nouveaux modèles sont proposés régulièrement) !