Tech

Demain, le téléphone à tout faire

Dossier - Tous sous surveillance ?
DossierClassé sous :télécoms , CNIL , surveillance

-

Caméras de surveillance au coin de la rue, localisation de votre téléphone par votre patron, images satellites qui montrent jusqu'au détail de votre serviette de bain, puce électronique sous la peau pour entrer au carré VIP d'une boîte à la mode... Sommes-nous tous aujourd'hui réellement sous surveillance ?

  
DossiersTous sous surveillance ?
 

Alors qu'il y a cinq ans vous vous moquiez de votre copine qui avait acheté un téléphone portable à son adolescent de fils, aujourd'hui vous faites demi-tour quand vous avez oublié votre portable à la maison. Deux grandes nouveautés vont prochainement changer l'utilisation de votre téléphone portable. Le développement des puces GPS et du paiement sans contact. Les puces GPS n'équipent aujourd'hui que les téléphoneshaut de gamme, ce qui en limite l'utilisation. Outre qu'elle permettra à chacun de bénéficier à la demande d'un guidage de type TomTom, la démocratisation progressive va permettre de développer de plus en plus de services « géolocalisés » facturés à l'acte.

© Wikipedia GFDL and CC-BY-SA

Autre sujet qui mobilise les industriels, l'introduction d'une cousine de la puce RFID dans le téléphone, baptisée NFC (Near Field Communication). Un test a été effectué en 2005 à Caen et Strasbourg avec 200 détenteurs volontaires de cartes de crédit Cofinoga. La puce introduite dans leur téléphone portable leur a permis de l'utiliser comme moyen de paiement auprès d'une cinquantaine de commerçants équipés d'un lecteur spécifique. Lors d'un achat, le consommateur approche simplement son téléphone du lecteur et valide le montant affiché par un simple OK ou un code secret en fonction du montant. Simple, efficace et manifestement bien accepté puisque les organisateurs du test ont constaté que les consommateurs ont même eu tendance à plus utiliser leur carte-téléphone qu'auparavant.Reste quelques petits problèmes de sécurité à régler (interception de codes, clonage de cartes...), mais le système est globalement fonctionnel.

Le groupe de crédit n'était pas le seul à s'intéresser à ce test. La ville de Caen en a profité pour valider la faisabilité technique de l'usage de cette puce RFID pour récupérer de l'information dynamique. En approchant son téléphone d'une affiche équipée d'un logo spécifique, le testeur a pu télécharger une vidéo présentant le service. À terme, ce sera une promotion commerciale, un bulletin météo ou de circulation, les places libres dans les parkings... La « ville communicante » est pour bientôt. Industriels et prestataires de services s'y attellent avec frénésie.

Un nouveau test a d'ailleurs été lancé fin 2007 dans ces deux villes avec la participation d'une demi-douzaine de banques et d'un millier de testeurs. Pour l'instant, c'est au détenteur du téléphone de déclencher une action telle qu'un paiement ou la réception d'une information, et vous garderez la possibilité de refuser tous les messages publicitaires d'un simple STOP. Mais le mouvement est lancé et les offres ne devraient pas tarder à fleurir. Reste à savoir où industriels et consommateurs placeront le curseur entre les propositions jugées pratiques ou trop intrusives.