Tech

IPv6 : qui se charge de l'intégration ?

Dossier - IPv6, passeport pour l'internet du futur
DossierClassé sous :télécoms , adresse Internet , Internet

Mohsen Souissi, AFNIC

-

La version 4 du protocole IP (IPv4) voit le nombre de ses adresses disponibles s'épuiser. Son successeur, IPv6, est en cours de déploiement et permettra de contourner ces limitations.

  
DossiersIPv6, passeport pour l'internet du futur
 

L'intégration d'IPv6 est une démarche progressive et collective, qui incombe à tout acteur du réseau, chacun selon ses missions et responsabilités. Il n'y aura pas de jour J pour un « basculement » brutal vers IPv6. Avant de savoir comment faire, se posent tout d'abord les questions suivantes : que faut-il faire ? Par qui et où exactement ?

Comment procédera-t-on à la transition vers l'IPv6 ? © Geralt, DP

Les utilisateurs 

Commençons tout d'abord par ce que tout acteur doit faire sur son propre ordinateur : mettre à niveau et mettre à jour son système d'exploitation et les applications réseau qu'il utilise, en vue de les rendre compatibles avec IPv6. Pour la plupart des systèmes d'exploitation et des applications réseau classique, il n'y a presque plus rien à faire, les versions récentes gèrent IPv6 correctement. Les utilisateurs gérant eux-mêmes leur réseau local (particuliers, entreprises, campus) doivent intégrer IPv6 dans leurs routeurs et souscrire un service de connectivité vers un fournisseur d'accès interne (FAI) IPv6 (de préférence leur FAI habituel en IPv4 s'il dispose d'une offre IPv6, ou même quelqu'un d'autre).

Les fournisseurs d'accès à Internet

Les FAI/opérateurs doivent, quant à eux, intégrer IPv6 dans leurs routeurs d'accès, de cœur de réseau et de bordure, ainsi que dans leurs autres équipements réseau tels que les pare-feu et les équilibreurs de charge. Par ailleurs, les hébergeurs de services (Web, DNS...) doivent intégrer IPv6 dans leurs équipements et services réseau dédiés ou mutualisés.

Mais à moins d'être un administrateur d'un grand réseau, on n'a en général pas à gérer tous ces aspects à la fois. Autrement dit, on s'occupe généralement de sa partie et on demande par la suite aux autres acteurs de prendre en charge la leur, surtout lorsqu'on ne dépend pas d'eux ! Et quand bien même on serait administrateur d'un grand réseau assumant plusieurs responsabilités, on ne ferait pas tout en même temps, mais plutôt progressivement après un exercice de priorisation et de planification. Afin d'avoir plus de renseignement au sujet du rôle de chaque acteur, le site Web RIPE peut être d'une grande utilité.