Tech

La réalité augmentée arrive dans nos voitures

Dossier - La réalité augmentée et ses applications
DossierClassé sous :technologie , réalité augmentée , lentilles de contact

-

Avec la réalité augmentée, le monde réel et le monde virtuel s’entremêlent. Ces données viennent compléter les informations que l’Homme perçoit habituellement de son environnement. Tour d'horizon des différentes possibilités.

  
DossiersLa réalité augmentée et ses applications
 

Si l'industrie automobile est l'un des secteurs clés pour la réalité augmentée, c'est peut-être aussi par ce biais que le grand public pourrait mieux en mesurer tous les avantages.

Apprendre à conduire avec la réalité virtuelle. © Lukas Gojda, Shutterstock

Certaines marques (Mercedes notamment) proposent en effet depuis plusieurs années déjà des systèmes d'aide au stationnement qui superposent la trajectoire idéale à l'image renvoyée sur l'écran de bord par les caméras extérieures.

Le constructeur Jaguar travaille quant à lui sur un concept de parebrise à 360 degrés qui emploie la réalité augmentée pour rendre transparents les montants de la carrosserie et ajoute un niveau d'information pour améliorer la sécurité et alerter l'automobiliste : présence d'un piéton, nombre de places libres et tarifs à l'approche d'un parc de stationnement, horaires d'ouverture des commerces, prix des carburants, etc. Encore plus impressionnant : le See-Through System, conçu par une équipe de chercheurs de l'université de Porto au Portugal. Il permet à un conducteur de littéralement voir à travers le véhicule qu'il s'apprête à dépasser.

Le See-Through System permet par exemple à un automobiliste de pouvoir regarder à travers un bus qu’il souhaite doubler. Grâce à une caméra placée à l’avant de l'autocar, le conducteur qui roule derrière lui peut, lui aussi, voir si la route est dégagée pour envisager le dépassement.

L’affichage tête haute de plus en plus répandu

Mais, à court terme, la technologie qui est amenée à se répandre le plus vite est l'affichage tête haute (en anglais head up display, HUD). Actuellement, il s'agit encore d'une option plutôt haut de gamme mais, dans les deux ans qui viennent, on devrait la voir équiper un nombre croissant de véhicules moyen de gamme. Tous les grands constructeurs et de nombreux équipementiers (Bosch, Continental, Denso, Delphi, Harman, Panasonic, Garmin, Navdy...) proposent des solutions qui permettent au conducteur de voir les informations s'afficher au niveau du parebrise (vitesse autorisée, vitesse réelle, itinéraire fléché, alerte trafic...).

Récemment, Ford a fait l'acquisition de l'entreprise israélienne Mishor3D qui a développé une application de réalité augmentée que le constructeur américain prévoit d'intégrer dans ses futurs modèles. D'ici 5 ans, l'affichage tête haute sera vraisemblablement devenu une fonction très répandue, au même titre que les systèmes GPS aujourd'hui. Et il n'y a pas que les voitures qui sont concernées.

Le casque à réalité augmentée Skully AR-1 est annoncé comme une révolution dans le monde de la moto. Grâce à un système d’affichage tête haute, il projette sur la visière des informations (itinéraire fléché, vitesse, appels téléphoniques…) ainsi que la vidéo de la caméra logée à l’arrière du casque. © Skully

Les motards, et plus particulièrement leurs casques, se prêtent bien à l'implantation d'un HUD. Cette année en juillet, nous devrions voir arriver le Skully AR-1, un casque de moto équipé d'un système tête haute qui incruste les informations sur la visière électrochromatique : image de la caméra arrière intégrée, vitesse réelle, navigation assistée, appels entrant du smartphone, lecture de musique... Proposé en précommande à 1.499 dollars (1.320 euros au cours actuel), il est déjà en rupture de stock.