Tech

La robotique : introduction

Dossier - Robots chirurgiens : la comanipulation, avenir de la chirurgie ?
DossierClassé sous :robotique , médecine , comanipulation

-

Les robots sont, initialement, des machines destinées à remplacer l’Homme. Pour de nombreuses applications, comme la chirurgie, ce concept trouve ses limites, soit parce que nous ne sommes pas prêts à laisser une machine remplacer un être humain, robot et chirurgien travaillent donc ensemble.

  
DossiersRobots chirurgiens : la comanipulation, avenir de la chirurgie ?
 

Apparu pour la première fois dans une pièce de théâtre de l'écrivain tchécoslovaque Karel Čapek en 1920, le mot « robot » vient du verbe « travailler » dans les langues slaves (« rabotat » en Russe par exemple).

Le robot chirugien Da Vinci. © Intuitive Surgical, Inc. Wikimedia commons, CC by-sa 3.0

Le robot : remplaçant de l'Homme ?

Dans cette pièce, intitulée R.U.R. (Rossum's Universal Robots), les robots sont des humains organiques artificiels. Si le robot est aujourd'hui habituellement une machine mécanique, il reste étymologiquement destiné à faire un travail.

Un robot chirurgien. © Guillaume Morel

Le robot se distingue des autres machines par la complexité des mouvements qu'il peut produire en composant des mouvements élémentaires (mais en cela il est comparable aux automates) et surtout par son « intelligence », ou disons ses capacités décisionnelles en autonomie. Les robots sont donc, initialement, des machines destinées à remplacer l'Homme, faites pour travailler à sa place.

Modèle ancien de l'évolution de l'homme, aujourd'hui abandonné. © DR

Mais dans le domaine de la chirurgie, le remplacement des humains par les robots n'est pas encore envisageable, techniquement et psychologiquement.