-

Il existe divers types de programmes nuisibles qui sont parfois regroupés sous le nom de malwares (par opposition à software). Le public appelle généralement virus deux types de malwares : les virus proprement dits et les vers.

  
DossiersVirus informatiques et autres bestioles ! Partie 1/2
 

Les deux fonctions fondamentales de l'informatique sont de traiter de l'information et donc, par voie de nécessité, de la stocker. Tout dysfonctionnement dans le traitement, le stockage ou l'accès à l'information constituera donc un dommage. Dans de nombreux cas, ce dommage peut être considérable.

De tout temps la destruction, l'altération, la modification, accidentelles ou délibérées, ou encore le détournement frauduleux de l'information, ont existé, mais le traitement automatisé des informations (qui fonctionne généralement comme une boîte noire pour le propriétaire ou l'utilisateur final) et la puissance (à certains égards difficilement contrôlable) conférée aux spécialistes par la connaissance des méthodes de programmation, ont donné naissance à un nouveau type de délinquance. Certains de ces délits sont la version moderne, mais plus difficile à détecter, des fraudes en écriture. D'autres se proposent d'altérer ou détruire l'information, ou de perturber le fonctionnement du système informatique.

La grosse informatique connaît depuis longtemps de telles agressions perpétrées dans un but de détournement d'information, de sabotage, de vengeance, voire de chantage.

La micro-informatique a vu le développement d'un type nouveau d'agression, qui n'a pas à ce jour d'équivalent dans les autres domaines de l'informatique : les virus.